AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arcadian Von Harbet III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arcadian Von Harbet
*°* Vampire ~ Favoris ~ Prince Déchu *°*
*°* Vampire ~ Favoris ~ Prince Déchu *°*
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 30
Age du personnage : : 20 d'apparence. Plus de Trois mille en vérité.
Votre avis sur la race Rivale : : Je n'Aime que la Vie. Les Vampires sont la Mort
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi.
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Arcadian Von Harbet III   Sam 18 Fév - 13:19

Nom :
Von Harbet

Prénom :
Arcadian Junior, Troisième du nom et plus souvent nommé simplement Arcadian.

Surnom :
Personne n'est assez proche de lui pour oser lui en donner un. Mais son père l'appelait "Poupée" pour le rabaisser.

Date de naissance :
Un jour de grand froid...

Métier :
Prince de la Citée de Bloody Street, Souverain des Vampires et des Humains, Incontesté et Incontestable...

Age de mort humaine :
Tout juste vingt-et-un ans. Il avait la Vie devant Lui, il a désormais l'Eternité.

Age de Vampire :
Vieux très vieux mais pas autant que certain... Il doit avoir plus de Trois Millénaires.

Avez vous déjà créé un autre Vampire ?
Juien Sullivan. Devenu son Amant pour l'Eternité.


~*~*~


Caractère :
Arcadian est un Etre étrange, Secret et Torturé.
Bien rares sont ceux qui peuvent prétendre avoir déjà déchiffré la Vie de cet Etre au cœur tendre.
Etrange serait sûrement le bon mot pour le décrire.

En fonction des situations il se montre sous un jour très différent et a tant de facettes bien cachées qu’on pourrait presque le croire atteint de schizophrénie mais il n’en est rien, c’est juste qu’il préfère se montrer différemment pour mieux éviter d’être piégé.

Craintif et parfois un peu naïf, il a une nette tendance à essayer de voir le Bien dans le cœur de chacun, même de la Brute la plus Cruelle.
Peu bavard, sauf lorsqu’il est suffisamment en confiance pour cela, il parle peu et souvent sur un ton bas, très doux. Il semble toujours avoir du mal à s’affirmer face à ses semblables, les craignant plus qu’il les respecte.
Les seuls êtres avec lesquels il se comporte de manière moins apeurée sont les Humains avec lesquels il aime parler et s’amuser.

Il passe d’ailleurs son temps à fuguer du Palais pour se mêler à eux, juste pour avoir l’impression qu’il n’est pas un Vampire.
Maudit par son Destin, il culpabilise à l’extrême dès qu’il sait qu’un Humain ou quelqu’un qu’il côtoyait vient de perdre la Vie.

Persuadé d’attirer la Mort, il est profondément Traumatisé, se considérant comme une sorte de Monstre. Son Père lui a trop souvent répété qu’il n’est qu’une Poupée Maudite, une Poupée de Mort et il ne cesse d’y penser.

Faces aux autres Vampires, il semble bien fragile, les laissant même jouer de son corps.
Le pire étant qu’il adore ça.
Déformé par les pratiques de son géniteur, il prendra du Plaisir même dans un Viol.

C’est sûrement sa plus grande Honte et sa plus grande Faiblesse…

Pessimiste à l’extrême, il n’est pas vraiment d’un naturel rieur, se comportant en jeune homme solitaire, fuyant la foule, préférant peindre dans une pièce close et écrire ses poèmes.

Soumis et tendre, il se montrera un amant attentionné et aussi particulièrement jaloux, il ne supporte pas qu'on puisse le tromper et jouer avec ses sentiments.

S'il y a une chose qui peut le rendre fou de rage, c'est qu'on touche à quelqu'un qui lui est cher pour l'atteindre et qu'on maltraite un Humain innocent - il existe moins souvent des Vampires innocents mais Arcadian songe sûrement qu'ils sauront très bien se défendre tout seuls !

Arcadian possède également une grande part de délicatesse toute féminine, n'étant pas un modèle de virilité mais, au besoin, il se transforme en une créature impitoyable, véritable furie prête à tout détruire pour sauver une seule vie.

Malgré sa gentillesse, il est parfois un peu égoiste et exigeant, se comportant parfois avec ses semblables comme un gamin capricieux ou une Princesse autoritaire.

S'il n'accorde pas une place primordiale au physique, préférant la séduction d'une âme pure, il aime les beaux tissus et les couleurs, habillant parfois ses amants comme certains jouent à la Poupée. Lui même ressemble assez peu à l'image qu'on se fait d'un Prince lorsqu'il ne sort pas du Palais mais peu importe sa manière d'être, il reste des plus attirants.

Il a quelques phobies, comme le vide ou les rats et il a la fâcheuse manie de boire quand il se sent trop mal. Sachant que l'alcool le rends encore plus amer et décuple surtout sa naïveté, on imagine bien les ravages que cela peut provoquer. D'ailleurs, Arcadian doit bien être le seul Vampire à tomber malade et souffrir d'horribles migraines qui apparaissent le plus souvent lorsqu'il est triste ou qu'il a peur.

Cependant, malgré de nombreux défauts, il se montre tout particulièrement juste et droit, aimant tout particulièrement s'occuper des Autres et c'est un très bon diplomate, parfaitement compétent en matière politique et il est capable d'être particulièrement opiniâtre pour une cause qui en voudrait la peine.

Il a horreur du Sang Humain et préfèrera jeûner jusqu'à l'extrème limite de ses forces et ne tueras que les âmes désespérée, sans pouvoir s'empêcher d'avoir encore causé un mort.

Farouche et insaisissable, il n'est pourtant pas rare de le voir pleurer.

Et ses sanglots vous briserons le coeur...
A moins que vous n'en ayiez pas !


Physique :
Arcadian n'est pas bien grand, contrairement à bon nombre de congénères.
A peine un mètre soixante-dix, ce qui fait de lui un Vampire plutôt petit.
Fin, chétif et gracile, il ne doit pas peser plus lourd qu'une plume, son corps restant mince et pas maigre.
Bien fait, il a des longues jambes fuselées, une taille étroite et des bras gracieux, bougeant avec beaucoup de charme.

Parfois, on pourrait le prendre pour une jeune femme mais il a tout de même quelques caractéristiques masculines.

Nullement musclé, il ne semble pas vraiment un modèle de force physique. Pourtant, il vaut mieux ne pas oublier qu'il s'agit tout de même d'un Vampire millénaire.

Le plus remarquable chez Arcadian, ce sont ses yeux, deux grands yeux en amande, ourlés de cils délicats et recourbés qui lui donnent un regard de biche.
Leur couleur est aussi particulière, oscillant entre le vert jade le plus pur et l'or en fusion en fonction de ses émotions.
D'ailleurs, c'est sous le Plaisir que son regard devient d'or.
En temps normal, son regard est vert quoi qu'on y distingue quelques paillettes d'or qui disparaissent totalement à la moindre contrariété.

Le Prince possède également un visage noble, d'une grande finesse et, lorsqu'il se nourris d'assez de sang, il n'est pas rare de le voir rougir malgré un teint de neige remarquable, légèrement irisé à la lumière, une peau magnifique, héritage de sa Nature Vampirique.
Il porte des cheveux longs, qui lui tombent au milieu du dos sans la moindre ondulation.
Aussi doux que la soie, ils sont noirs, se teintant de jolis reflets bleutés à la lumière, encadrant son visage, souvent laissés lâches par feignantise.
Arcadian n'étant pas quelqu'un de très actif, il aime rester tranquillement quelque part, à lire ou à peindre, écrivant parfois ses poèmes.

L'expression de ses traits est souvent douce et indulgente, souvent triste aussi, plissant une jolie bouche à peine rosée en une fine moue soucieuse.

Lorsqu'il sort, Arcadian se pare souvent de jolis vêtements, souvent de soie, restant malgré tout assez masculin dans ses choix, portant un peu de tout et surtout de toutes les couleurs avec un plaisir évident. Il a pourtant une préférence pour le noir réhaussé de bleu.

Lorsqu'il reste au Palais, bien malin serait celui qui devinerait qu'il est le Prince - quoi que sa beauté attire bien souvent le regard. Il porte le plus souvent des jean et des tee shirts ou alors, parfois, un kimono léger ou encore quelques pantalon de soie et des tuniques simples, amples et confortables qui renforcent son côté chétif.

Il émane de lui une fragilité et un délicatesse toute féminine.

Famille :
Arcadian II : Son père et ancien Prince de la Cité. Un être fourbe et profondément mauvais qui l'a rendu fou. C'est son fil qui l'a assassiné sous l'emprise de sa seconde personnalité.
Poupée : Sorte de frère jumeau opposé en tout à Arcadian. Il a pris forme Humaine.


~*~*~


Pouvoir particulier :
S'il le désirait vraiment, il serait redoutable... Car son Ame est Immense et son Empathie est excessivement développée. Il n'aura aucun mal à s'introduire en vous, à tout connaître de votre Vie et de vos Pensées... Et vous ne pourrez endiguer le Flot tumulteux de vos Souvenirs. Et, s'il le désire, il pourrait manipuler votre âme et vous insufler Mensonges et Faux-semblants qui ne feraient que vous tuer à petit feu.
Mais rassurez-vous, il répugne souvent à vous pousser au suicide...

Caste :
Ca ne peut-être qu'un Favoris tant sa Beauté est convoitée.

Groupe sanguin :
Il préfère ne pas boire... Mais le O- a sa préférence tout de même.

Autre :
Maudit par son destin, il a la fâcheuse manie d'attirer la Mort sur tous ceux qui lui sont Chers...
Il ne fait guère bon être proche de ce Souverain.


Dernière édition par le Mer 23 Jan - 19:36, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-world.forumactif.com
Arcadian Von Harbet
*°* Vampire ~ Favoris ~ Prince Déchu *°*
*°* Vampire ~ Favoris ~ Prince Déchu *°*
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 30
Age du personnage : : 20 d'apparence. Plus de Trois mille en vérité.
Votre avis sur la race Rivale : : Je n'Aime que la Vie. Les Vampires sont la Mort
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi.
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Arcadian Von Harbet III   Mar 20 Mar - 19:20



Histoire :
Il existe en ce monde deux catégories de personnes.
Les unes naissent avec un Destin fait de Joie et de Douceur, de petites Peines et de plus grandes Douleurs, souvent surmontées et bien vite Oubliée au profit du Bonheur.
Les Autres ne connaîtrons jamais que la Douleur, la plus horrible des Souffrances, d'autant plus Terrible qu'ils auront déjà goûté fugacement à un brin de Paradis, vite, trop vite, retiré... Un Destin Maudit.

Arcadian appartient à cette dernière catégorie.

Pourtant, tout avait si bien commencé...

C'est au coeur de ce qui allait devenir bien plus tard la Germanie Orientale que naquit le benjamin des Von Harbet. La famille était riche, Noble et leurs ancètres Guerriers avaient prouvé plus d'une fois leur Illustre Courage au cours des très nombreuses batailles, car, il est bien connu qu'à cette époque reculée, croiser le fer était l'activité principale si tant est qu'on arrive à survivre aux famines et épidémies diverses qui ravageaient les populations.

Et tous ces Vénérés Ancêtres pesèrent fort lourd pour l'héritage du nourrisson.

Son Grand Père, nommé Arcadian, avait légué une fortune immense, ramassée de manière purement guerrière - et il s'était par ailleurs découvert quelques talents de pillard - au Père du garçon qui venait de Naître, ce Père nommé à son tour Arcadian par un Mère peu imaginative.

Un immense château de pierre brute perché sur les hauteurs, taillé à même la pierre...

Un Château où de bien étranges choses se passaient...

Car Arcadian II aimait tout particulièrement la Guerre pour une seule raison : le Sang. Sa seconde passion était les jeunes Vierges qui ne le restaient guère longtemps en sa compagnie.

Viril, assurément, il régnait en Seigneur et Maître sur la région, trouvant le temps, entre deux batailles, d'engrosser son épouse officielle de deux héritiers mâles et de fertiliser le ventre d'un nombre incalculable de Maîtresses.

Mais sa passion pour le Sang le poussa à des jeux bien plus Pervers que la Guerre...

Oh qu'il était doux, de sacrifier une frêle demoiselle qu'il violait et dont il buvait le Sang Pur après l'avoir atrocement lacérée...

En ce temps là.... Les Vampires étaient des créatures redoutées mais peu d'Humains en avaient vraiment rencontré un, confondant le plus souvent avec leurs semblables dégénérés par d'étranges maladies encore incompréhensibles.

Arcadian II n'en était pas un non plus.

Mais il comptait bien le devenir.

Il se sentait l'âme d'un Chasseur, d'un Tueur et une Eternité à perpétrer ses atrocités lui plaisait bien.

Alors, tandis que retentissait le cri annonçant la naissance de son troisième enfant, au cœur de la Nuit Hivernale, il invoqua ces Créatures de Mort aux Crocs Pointus.

Alors que le tout petit Arcadian III tétait le sein de sa Mère, un rire Dément déchira le silence du château.

Il avait réussi.

Et on ne vit plus le Père que la Nuit, rendant visite à ses deux aînés, les éduquant à sa manière Impitoyable, satisfait de les voir devenir des Hommes Forts et Cruels.

Et le nouveau né fut appelé Arcadian Junior, le Troisième...

Mais son Père trouvait son Benjamin étrange déjà tout petit. Il était bien maigre, cet enfant... Et son regard passait de l'Or au Vert en fonction de ses émotions... Et, pire que tout, il ressemblait étrangement à une fillette.

Il ne tirait guère la queue des animaux, parlait beaucoup et adorait tout particulièrement les cajoleries de sa Mère...

Mais le Vampire ne dit rien, se contentant de repousser cet enfant téméraire qui tentait parfois de lui faire des bisous ou de se coller à lui, s'enfermant dans une pièce secrète le Jour, recevant parfois d'étranges personnages vêtus de capes et au teint de nacre...

Et le Temps passa, aléatoire.

Arcadian Junior grandit et pas en cruauté. Lui aimait les Mots et leur Musique, la Douceur délicate de sa Mère et préférait les Livres -certes rares à l'époque - aux Epées Affûtées.

Rabaissé par ses deux Frères, le jeune homme finit par atteindre l'âge adulte de l'époque.

Quinze ans.

Et, si son Père avait plus ou moins fermé les yeux jusque là, il s'agaça de voir cette demi-portion, cette fillette traîner dans son château en lisant et papotant avec sa mère ou bien écrivant dans un coin.

Et pourtant... Il était tellement troublant, ce jeune homme aux grands yeux verts et or, aux traits d'une rare finesse et dont la peau blanche rehaussait l'éclat de sa chevelure d'encre de chine...

Et Arcadian II conçu pour ce fils troublant une Haine sans Limites.

Il se mit à le rabaisser à son tour, à le frapper, à brûler ses précieux livres, à déchirer les pages noircies de l'écriture fine de ce fils trop doux.

Et, plus il le faisait Souffrir, plus il le faisait Pleurer, plus il le troublait, excitant ses sens.

Sans cesse, il ne pensait qu'à lui, qu'à ces yeux verts tourmentés et pourtant Purs. Il n'en dormait plus, il avait beau être un Vampire, même le Sang aimé perdait sa saveur.

Son fils l'obsédait tellement... Et il en fut réduit à l'admirer en secret, caché lorsqu'il se lavait, brûlant de le posséder comme ces femmes qu'il déshonorait toujours. Il ne brûlait que pour sa peau, ses lèvres...

Et un soir, il décida de soigner le mal par le mal...

De son côté, le dernier-né des Von Harbet ignorait tout du Désir de son Père.
Naïf, Doux et d'une immense Gentillesse, il pardonnait même à ses Frères leurs maltraitances lorsqu'ils repassaient par le Château familial.

Seule sa Mère le protégeait, elle seule le comprenait.

Il ne comprenait pas son Père. Pourquoi le blesser chaque fois qu'il le voyait ? Pourquoi le frapper ? Peut-être était-il malheureux...

Alors Arcadian lui pardonnait et continuait de lui sourire sans savoir que son destin Maudit s'était éveillé avec son officielle majorité...

Cette Malédiction prit les traits d'un homme d'une vingtaine d'années, un homme à la beauté ensorcelante et dont les yeux rubis transcendait l'âme du jeune Poète.

Un Vampire appelé par Arcadian II...

Et l'homme resta aux côtés du garçon au Château durant quelques semaines, le séduisant, l'attirant à lui, faisant du garçon timide son plus fervent admirateur.

Il disait s'appeler Elen et venir d'une lointaine province. Il disait que les mots étaient primordiaux, qu'il pourrait le conduire dans un endroit où on vénérait les lettres et où il pourrait apprendre à maîtriser ses talents.

Alors le doux, le sage Arcadian, espionné par son Père, accepta cette proposition.

Il prit la Main de ce Vampire, n'imaginant même pas ce qui faisait que ce corps était de glace, ne comprenant même pas qu'il se faisait avoir, disant adieu à sa chère mère et à ce château froid qui l'avait vu naître.

Elen le conduisit dans un monastère d'une province reculée où l'on formait les jeunes copistes, apprenant l'art de l'enluminure au jeune homme amoureux des mots. Il écouta des Mécènes et des Poètes, il composa à son tour des vers.

Et il souriait toujours, avec cette infinie tendresse et douceur, ce calme paisible qui charmait n'importe qui.

Et chaque soir, Elen venait le voir, chaque soir ils parlaient, chaque soir l'oreille attentive écoutait les petites joies et les peines du gamin ou bien ses vers.

Le temps passa encore, les années s'égrainant jusqu'à un soir où le jeune homme eut vingt ans.

Le temps n'avait séparé Elen de lui, il était toujours identique, figé dans la pierre, Eternel et Immuable. Il écoutait toujours Arcadian. Mais quelque chose avait changé.

L'Humain était tombé amoureux.

Oh pas d'une jeune fille, cela aurait été bien trop simple...

Non, celui qui faisait battre son cœur n'était autre qu'Elen.

Et, aveuglé d'amour, Arcadian ne faisait pas attention à la nature véritable de ce dernier. Il se mit à composer des vers pour lui, mentant en rougissant que c'était pour une demoiselle qu'il avait croisé. Et Elen faisait semblant de ne rien voir, il ne disait rien, il ne répondait pas aux sentiments que nourrissait à son égard le Poète.

Parce qu'il avait déjà commencé à faillir à la mission confiée par Arcadian II.

Il avait été à son tour séduit par ce jeune homme fragile à la beauté irréelle.

Et, un an plus tard, le Vampire succomba, la veille d'honorer la parole donnée six ans plus tôt.

Il captura les lèvres d'Arcadian, le renversa, le parcourut de mille caresses et baisers, lui offrit son cœur sur un plateau alors que le jeune homme s'abandonnait dans les bras de celui qui allait le Tuer, inconscient de la Nature de celui qu'il serrait dans ses bras et qui s'introduisait en lui tout en dévorant sa bouche.

Et cette nuit là, Arcadian III connu l'Amour, la plus parfaite Fusion des Ames et des Corps, dégustant cet honteux pêché, brûlant ses ailes d'Ange contre ce Feu Démoniaque.

Et cette nuit là, Arcadian III connu la Mort, glacée et froide, prenant la forme de son amant qui buvait à son cou le Liquide de Vie, corrompant à jamais cette âme affolée de Souffrance.

Et cette nuit là, Arcadian connu la Vie, pour la seconde fois, comme un serpent de Feu dans ses veines, pervertit à jamais par le sang qu'il buvait goulûment au poignet du Vampire.

Et cette nuit là, un Humain fragile devint Vampire.

Suite à cela, Elen, honteux, endormi l'être qui comptait tant pour lui et une calèche fila des jours durant, transportant à son bord un Ange endormi et le Traître.

Lorsque Arcadian s'éveilla, il était aux pieds de son père, déposé sur un drap de soie noire qui faisait comme un linceul...

De son côté Arcadian II avait choisit d'éloigner ce fils hait plus que tout, sa honte et sa propre faiblesse mais Elen avait du promettre qu'il le lui ramènerait pour que le Père puisse tuer son Enfant, terrible Infanticide.

Et Arcadian Père ne brûlait plus que pour cette nuit là.

Et plus le temps passait, plus il haïssait son enfant. Car il l'avait si bien ensorcelé, qu'il n'arrivait plus à prendre ces Vierges jadis tant appréciées.

Impuissant.

Impuissant par la faute d'un enfant trop Désirable.

Impuissant comme un ultime renie de sa Nature.

Et en voyant ce soir là Arcadian III gisant dans la soie, son corps lumineux caressé de rayons de lune, magnifique d'innocence gracile, auréolé d'Immortalité, le Père sentit son âme basculer à jamais dans les Ténèbres en même temps que son corps répondait à nouveau à l'appel de la chair.

Pour la première fois le Cruel Guerrier se sentit vaciller.

Trop d'Amour et trop de Haine.

Il fit brûler Elen, coupable d'avoir créé sa pire faiblesse et il resta seul dans l'immense pièce, seul avec son enfant endormi, incapable de briser son Immortalité à cet instant fatidique.

Puis, dans le secret de cet endroit clos, le Terrible Tueur déposa un baiser sur les lèvres magnifiques de son fils, de celui qui allait devenir...

Sa pire tentation pour des siècles et des siècles.

Et lorsque Arcadian s'éveilla, il était Vampire.

Son cœur se brisa à jamais, il pleura des larmes de sang, il appela son amant, celui qui lui avait fait l'Amour et la Mort, il hurla, terrifié de sentir brûler en lui la morsure de la faim, terrifié de voir son Père comme il ne l'avait jamais vu.

Un Vampire.

Et ce Père le força à boire le sang d'une vierge mais Arcadian se cabra, refusa, rejetant cette nature immonde qui ne lui ressemblait en rien. Fou d'horreur et de douleur, il s'en fût, courant loin de son Père, tombant, hurlant, paniquant, attaquant un mouton qu'il égorgea instinctivement.

Le Sang, merveilleux Nectar...

Fou de souffrance, il hurlait le nom d'Elen, son amant qui l'avait trahi, et il se cacha le jour venu dans un trou sombre.

Et cela dura des siècles, cette fuite éperdue, le Vampire jouant à l'Humain dès que la nuit tombait, fou de trop de peur et de cette Nature qui était si loin de ce qu'il était. Il se nourrit d'animaux, se faisant passer pour un voyageur, fuyant toujours plus loin son Père qui l'effrayait tant.

Il passa des fleuves et des montagnes, des plaines et des vallées, cherchant Elen sans savoir qu'il était perdu, devenant fou de trop de solitude et de pleurs solitaires.

Venise, la première grande ville dans laquelle il s'arrêta, croyant naïvement être à l'abri de son géniteur.
Il se fit passer pour un Humain, se mêlant à eux, disant être un Poète en voyage pour Conter la Beauté du Monde. Il fut invité à quelques soirées, fut courtisé par quelques jeunes femmes aussi belles que délicates mais son cœur restait blessé par la perte d'Elen, ce Vampire qu'il aimait malgré sa trahison et il repoussa les Belles, demeurant solitaire et ne sortant que la nuit.

Puis, un matin, alors qu'il précédait de peu l'arrivée de l'astre Roi, il trouva dans sa chambre son Père, assit sur un fauteuil, le dévisageant de ses yeux aussi noirs que la nuit.

La Peur fût comme un poison et son géniteur se rua sur lui, le giflant, le faisant s'agenouiller à ses pieds et lécher ses chausses pour implorer son pardon, tirant les cheveux noirs, s'amusant de voir la panique dans les prunelles de jade où l'or avait disparu sous la Peur.

La morsure cinglante d'un fouet zébra son dos, le Vampire venant lécher chaque plaie sur le dos de son fils, lui murmurant des mots de Haine et d'Amour.

Il lui avait tellement manqué, ce fils indigne, ce fils pour qui son corps brûlait comme l'Enfer...

Et, dans le secret de la chambre d'une auberge, le Père allongea le fils sur le tissu clair des draps, lui susurrant à l'oreille qu'il allait le Punir... Oh oui, le Punir pour avoir osé Partir, pour avoir cru - Pauvre Fou - qu'il pouvait se séparer de son Père...

Arcadian III, ivre de Douleur ne put pourtant masquer la réaction de son corps, ce sexe insolemment tendu par et pour les mains expertes qui parcouraient sa peau froide.

Et la Jouissance explosa comme la Souffrance.

Chienne, tu n'es qu'une Chienne, une sale Poupée qui n'appartient qu'à moi. Tu es une Honte, tu aimes les Hommes, vilaine Poupée.

Cela dura des années, Arcadian II séduit par la ville s’y fit bâtir un Palais, réunissant autours de lui les Puissants et les Riches, se jouant de ces Mortels stupides, tuant, assassinant. Et Arcadian, brisé, restait aux pieds de son Père, devenu petite Poupée sans âme aux grands yeux tristes.
Quelques Vampires se joignirent à son géniteur et Arcadian III s’effaroucha, refusant de les voir mais son père le traînait de force. Et il essayait toujours de lui faire boire du sang Humain mais le jeune homme se débattait tant et si bien qu’il n’y parvenait pas.
D’ailleurs…
Arcadian ne buvait plus de Sang du tout.
Il faiblissait à vue d’œil, tentant même de mettre fin à l’Immortalité qu’on lui avait infligée, retenu de justesse par son Père, furieux et au fond craignant que son sublime fils, son Jouet favoris, réussisse à en finir.


Dernière édition par le Mer 23 Jan - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-world.forumactif.com
Arcadian Von Harbet
*°* Vampire ~ Favoris ~ Prince Déchu *°*
*°* Vampire ~ Favoris ~ Prince Déchu *°*
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 30
Age du personnage : : 20 d'apparence. Plus de Trois mille en vérité.
Votre avis sur la race Rivale : : Je n'Aime que la Vie. Les Vampires sont la Mort
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi.
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Arcadian Von Harbet III   Jeu 22 Mar - 18:15

Arcadian se mourrait, n’avait même plus la force de bouger, pris de fièvre par le manque de sang.

Alors Arcadian II prit à son service un jeune homme Humain, une petite perle de beauté et de gentillesse naïve, songeant distraitement que ceux qui se ressemblent s’assemblent.
Et cela fonctionna.
Le serviteur, chargé de s’occuper du jeune Arcadian III réussit à redonner un peu de goût de vivre au Vampire rongé de tristesse et de solitude. Celui-ci recommença à se nourrir, de Sang Animal certes mais il retrouvait un peu de force, souriant à nouveau, se laissant consoler et soigner.
Et Arcadian II eut une idée de génie.
Il mit dans la tête du candide Humain que le Sang offert redonnerait définitivement la Santé au Vampire fragile – en un sens, c’était vrai.
Alors le serviteur offrit son sang en offrande à celui qui devenait un peu plus son ami, effarouchant d’abord Arcadian mais finissant par le convaincre.

Et le petit Ange brûla ses dernières plumes…

Puis Arcadian II fit tuer le Serviteur, jaloux de voir son fils sourire à un autre.

Et Arcadian III s’échappa de nouveau.

Et cela dura des millénaires, l’enfant fuyant, s’établissant un temps quelque part avant d’être rattrapé, possédé, hurlant de jouissance honteuse dans le secret de la nuit avant de fuir encore, toujours plus loin.

Ils firent ainsi toutes sortes de villes, le Père suivant le Fils pour mieux le rattraper et le désirant toujours autant.

Plus Arcadian III fuyait, plus son Père le Haïssait et le Désirait.

Arcadian II finit par se mettre en tête de créer une Ile où il bâtirait un vaste Citée dont il serait le Prince, une Ile de Vampires.

Et il réalisa son Rêve, faisant naître Bloody Street, d’abord uniquement composée de Vampires mais les temps changeaient, les Humains utilisaient des armes de plus en plus destructrices pour eux et la Planète, la Pollution tuait chacun à petit feu.

Arcadian II et une équipe de Vampires tout dévoués à sa cause décidèrent de ramener les Humains sur leur Arche de Noé. Comme on embarque à bord des provisions pour un long périple…
Mais avant, le nouveau Prince partit encore une fois récupérer son enfant, le découvrant quelque part dans un souterrain de Paris, drogué et riant avec des Humains aux cheveux roses et verts dans une ambiance enfumée saturée de hurlements de guitares électriques…

Arcadian II, ulcéré, mis le feu à cette petite cache, tuant les Humains qui avaient eut la folie d’approcher le Vampire si doux et triste qui attirait la Mort.

C’est Ainsi qu’Arcadian III fut traîné jusqu’à l’Ile et la Citée, se retrouvant à nouveau aux pieds du trône de son Père, l’air triste et soumis, essuyant quelques raclées assorties de viols pour lui apprendre son Rang.

Toujours autant de jouissance…

Vilaine Poupée, très vilaine Poupée maudite…

Et la vie s’organisa, on se dépêcha de créer un dôme de protection qui épurait l’air autours de l’île, empêchant les Humains de mourir et la Vie s’organisa entre les deux Communautés, marquées de Violence et de Sang.

Arcadian s’en fut encore une fois du Palais, filant dans les Bidonvilles, retournant auprès des Humains qu’il chérissait et que ses semblables tuaient sans pitié et traitaient comme des animaux.

Et il tomba encore une fois amoureux, c’était dans sa Nature.
Il vécut presque trois ans auprès de ce jeune homme qui lui réapprenait à vivre encore, à tenir et à se battre.

Mais un espion de son Père les aperçut, cela fit jaser bien vite dans les Hauts Rangs.

Alors Arcadian II frappa un grand coup.
L’espion captura l’Humain et le Vampire, les ramenant au Palais.
Arcadian III fut attaché, nu, les jambes écartées et, sous les yeux horrifiés de son amant, son Père le Viola encore, avec tellement de douceur que le Vampire torturé ne put empêcher la réaction de son corps, fermant ses yeux pour ne plus voir l’humiliation qu’on lui faisait subir.
Il ne put s’empêcher de Jouir en hurlant de Plaisir Honteux lorsque le fouet claqua sur sa peau et ne put que pleurer lorsqu’on égorgea son amant sous ses yeux.

Et ces mots terribles à son oreille :
Tu seras toujours Seul, car il n’y a que Moi qui puisse t’Aimer. Tu mourras abandonné, Poupée de Mort…

Et Arcadian III s’enferma dans la plus basse pièce du Palais, en un temple inviolable, hurlant sa Souffrance et sa Peur, peignant Cinq Années durant un immense tableau.
On lui laissait parfois un peu de sang devant sa porte, le traitant comme un animal enfermé.
Et lorsqu’il acheva cette magnifique toile, au plus fort des émeutes de la Cité, il sortit de cette pièce.

Lentement, il monta jusqu’au bureau de son Père, ouvrant la porte en laissant tomber derrière lui un délicat kimono.

Ses bras blancs se nouèrent autours du cou puissant, ses lèvres se tendirent, il ferma les yeux, embrassant ce Père qui l’avait tant torturé et que lui si Bon avait apprit à Haïr.

Il n’était plus un Ange.

Il n’était qu’un Vampire.

Alors le Fils poussa le Père dans les flammes Mortelles de la cheminée, le regardant brûler avec un délice sans bornes mais, alors qu’il s’autorisait un charmant sourire, un terrible devait à jamais le hanter.

Trois petits mots…

Je t’aime.

La suite de l’Histoire n’est plus à raconter car tous savent ce qui se passa ensuite.
Arcadian monta sur le trône et tente d’y rester pour protéger ces si chers Humains.

Mais cette fois-ci c’est bien fini, il ne veut plus jamais être amoureux !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-world.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arcadian Von Harbet III   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arcadian Von Harbet III
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Street :: { _Commencement & Création_ } :: Registre de Population. :: • Personnages Principaux.-
Sauter vers: