AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 oOo Le Monde de Bloody Street oOo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arcadian Von Harbet
*°* Vampire ~ Favoris ~ Prince Déchu *°*
*°* Vampire ~ Favoris ~ Prince Déchu *°*
avatar

Nombre de messages : 343
Age : 30
Age du personnage : : 20 d'apparence. Plus de Trois mille en vérité.
Votre avis sur la race Rivale : : Je n'Aime que la Vie. Les Vampires sont la Mort
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi.
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: oOo Le Monde de Bloody Street oOo   Mar 5 Aoû - 1:18






C'était il y a 522 ans, très précisément. Ou peut-être y pensait-il depuis plus longtemps. Même moi je l'ignore. Toujours est-il que les choses avaient commencé à bien trop dégénérer. Au fond, même si beaucoup d'entre nous ne le disaient, nous avions tous peur de la direction prise par les évènements. Peut-être avions-nous eut tord de ne pas nous déclarer avant. Les choses auraient pu changer. Peut-être. Le passé n'est plus à faire de toute façon.

Nous autres Vampires n'étions pas nouveaux sur notre bonne vieille Terre et mon Père, Arcadian II était sûrement l'un des plus anciens. J'ignore la cause de son idée. Toujours est-il qu'il l'appliqua.
Arcadian II était riche. Immensément. Plus qu'aucun Mortel ne pourra jamais l'imaginer. Il était connu pour vous comme étant une sorte de milliardaire excentrique.

En l'an 2006 très précisément, il décida de créer une ile artificielle, au large de Miami. On ne pouvait la voir depuis le rivage et les moyens mis en œuvre pour créer cette bande de terre en pleine mer furent colossaux. Un défi à l'imagination. L'ile fit finalement environs 100 kilomètres de diamètre. Sculptée comme si elle avait toujours été là et non pas déposée par des mains inhumaines.
On y planta des arbres, déracinés d'ailleurs pour ne pas avoir à les faires poussé. On y amena tout, en vérité. Et puis, il y eut cette ville qui commença à sortir de terre. Une ville qui prenait bien deux tiers de l'ile. Immense. Une mégalopole démesurée. Autant sans doute que l'était l'égo de mon géniteur.

Une ile qui nous était destinée, à nous autre Vampires. Sorte de petit monde privé et sélect où les Partisans d'Arcadian II se réunirent bientôt pour profiter des villas au luxe décadent, des boîtes de nuits où l'on pouvait danser durant des mois sans s'arrêter. De l'hippodrome où tous ces Nobles pervertis se délectaient de petits jeux d'argent. Sans compter les maisons closes et autres temples au vice.

Tout n'était que luxe, à cette époque. Bloody Street était née de l'imagination retorse de ce Père terrible. Les Humains y étaient amenés, uniquement pour son bon plaisir. Aucuns ne revenaient, évidemment. Personne ne devait savoir notre existence, à cette époque.

Et puis, il y eut le Palais. Fait pour mon Père. Sorte d'immense bâtisse à la démesure digne de ce qu'il croyait être digne, selon lui, de recevoir un monarque du temps jadis. Tout naturellement, il devint le Maître de l'ile. Elle était sienne, après tout, même si je pense l'avoir souvent bien mieux comprise que lui.

De plus en plus de Vampires se réunirent dans cet endroit. La communauté devint société et, lentement, des classes sociales apparurent. Ici, nous disons Castes. Chacun s'en vit bientôt attribué. Ceux qui entraient en disgrâce étaient appelés les Parias. Puis il y avait les autres. Dont les Nobles. Tous plus vils les uns que les autres. Un ramassis d'imbéciles moyenâgeux qui ne désiraient que la richesse et lécher les bottes de mon Père afin d'obtenir plus de privilèges encore. Etrangement, la seule Caste qui échappa quelque peu à son emprise fut celle des Favoris. Les plus parfaits d'entre tous. A ce qu'on dit cependant... Les plus anciens. Les plus beaux. Des êtres mythiques. Mon Père n'a jamais fait partit des Favoris. Il fut et resta un être à part.

Mais une Cité de cette envergure ne vit pas qu'avec une bande de Vampires, aussi nombreux soit-ils. Des Humains furent enlevés du Monde entier, dans des rafles clandestines afin de ne pas éveiller les soupçons. Petit à petit, autours du luxe vint s'accrocher la pauvreté. Les Bidonvilles apparurent à leur tour, se développant dans les Quartiers périphériques jusqu'à jouxter la ville. L'agrandissant encore. La misère des Humains faisait peine à voir. Ils vivaient là, pauvres d'entre les pauvres et même la vie elle-même n'avait aucune valeur puisqu'ils périssaient par dizaine sous les crocs acérés de notre partie de population.



Et puis, il y eut le début véritable de tout cela. Le véritable drame. En l'an 2203, plus de deux-cent ans après la création de Bloody Street.

Occupé à leurs Jeux d'Immortels, mes semblables ne virent pas la Terre commencer à décliner. Les Humains, dans leur folie, ne cessaient de produire, plus, toujours plus. Traquant le pétrole jusqu'au fond des abysses les plus sombres, déforestant sans relâche, arrosant des milliers d'hectares de Terres Agricoles avec des milliers d'hectolitres d'eau de plus en plus rare.
La famine se développa. Elle entraîna les guerres. La violence. La criminalité. Le monde était à feu et à sang. Les cataclysmes devenant de plus en plus fréquents. La société moderne devint bientôt une monarchie tyrannique où seuls les plus riches avaient le monopole du luxe et des rares, très rares enclaves de pureté.

La guerre devint mondiale. Ce qui devait arriver finit par arriver. Troisième Guerre Mondiale. Une guerre nucléaire.

Les animaux, la végétation et les Humains eux-mêmes allaient finir par disparaître. La Terre se mourrait et les progrès spatiaux n'avaient pas suivit. Et oui, pas d'hommes vivants dans l'espace et autres romances de fiction. Ce fut un gâchis sans nom.

Même mon Père fut affecté de cela. Car la perte de ce Monde que nous avions tant connu fut une déchirure pour nous tous. Nous n'étions pas vulnérables à la pollution atmosphérique critique mais les Humains mourraient par masse, tombant les uns après les autres.

Mais si les sciences humaines n'avaient pas progressé assez, les notre si.

Un champ magnétique d'une taille hors du commun fut érigé en 2205. Une sorte de dôme incluant l'ile et un peu de mer. Un dôme de protection. L'air devint respirable. Mais... Uniquement pour Bloody Street. Dernière enclave. Les derniers Vampires qui n'avaient pas encore rejoint la Cité affluèrent bientôt. Fuyant eux aussi comme les rats devant le feu.

Cependant, il nous fallu prendre des mesures d'urgence. La population Humaine était largement inférieure à celle Vampirique. Largement insuffisante pour couvrir nos besoins en sang. Et cet appétit décadent des plus cruels.

Nous allâmes donc chercher des bateaux entiers d'Humains, leur promettant un ailleurs dans un monde inhabitable.

Bientôt, la ville ressembla à ce qu'elle est aujourd'hui. Les Bidonvilles s'agrandirent de plus belle.

Mais la venue de nouveaux Humains, leur montée en puissance numérique, les mena à la révolte. Car en ce temps là, il n'y avait aucune Loi. Aucun frein à la domination sanguinaire des Vampires. Les orgies sanglantes et l'esclavagisme primaire ne pouvaient les laisser indifférent et certains d'entre nous luttèrent à leurs côtés, mettant bientôt la Cité à feu et à sang. Ce fut la Grande Emeute de 2206.

Cette guerre ouverte dura presque deux ans. Deux ans de luttes acharnées. Pour que les Humains obtiennent une place dans cette société implacable et sadique.



Finalement, alors que la violence de la Grande Emeute redoublait... Lorsque la guerre n'avait plus de fin... Arcadian II vint à mourir dans son Palais. Comment ? Pourquoi ? Nul ne l'a jamais su... Sauf moi, bien sûr. En temps que fils du Monarque, moi, Arcadian Troisième du Nom, monta sur le trône et endossa la Couronne de Prince de Bloody Street.
Partisan de la paix et de l'harmonie, je n'avais certainement pas ma place en temps que Vampire. Hors, j'en suis devenu un, il y a fort longtemps. Et pour avoir lutté sans cesse aux côtés des Humains, je rétablissais l'ordre et la paix si chèrement gagnée en établissant des Lois de Protections concernant les Humains.

En l'an 2208, tout fut donc terminé.

La société s'était mise en place. Esclavagiste, évidemment. Malheureusement.
Mes semblables m'auraient détruit pour la suppression de ce système quasi féodal. Et qui veillerait sur les Humains, si je venais à disparaître ?

La Cité se releva doucement. Les Castes qui s'étaient mises en place naturellement chez nous apparurent également chez les Humains. Il y avait les Serviteurs, la Caste la plus basse. Et également les favoris. Cette même Caste qui venait à se répéter chez les Humains.

Au fond, personne n'a jamais pensé à se rebeller contre les Castes, car cela arrangeait tout le monde. Toute société à besoin de hiérarchie. Ce fut ainsi que la notre se fit.

J'étais devenu malgré moi le Prince de cette Cité de Sang. Et, si je m'employais à gouverner avec justesse et équité, le Conseil Vampirique qui dirigeait l'ile tentait plus souvent de me museler que de m'aider. Nous sommes après tout des Prédateurs dans l'âme et beaucoup n'ont jamais vu d'un très bon œil que je mette un frein à leurs petites orgies lubriques. Pourtant, je n'étais pas isolé. Soutenu par la majorité de la population - et oui, les Humains se multiplient bien plus vite que nous - et ayant quelques partisans dans mon propre Camp, je tenais mes détracteurs en respect en brandissant la menace d'une autre Grande Emeute dont la cité portait encore trop de trace pour ne pas y être sensible.

Les choses auraient pu continuer ainsi bien longtemps. L'esclavagisme était même progressivement accepté par les premiers concernés. La Terre n'était même plus habitable. Nous étions coupés de tout et nul ne pourrait jamais venir d'ailleurs que de l'ile. peut-être n'étais-ce pas plus mal. Nous avions même créé un microclimat continental sur l'ile. Beau et chaud l'été et froid l'hiver. Les animaux sauvés en même temps que les Humains se sont sûrement mieux adaptés qu'eux et nous permettent de subvenir à nos besoins. Et de vivre en totale autarcie.



Les siècles passent vite lorsqu'on est millénaire. Tout aurait pu continuer à défiler ainsi sans entraves. La paix n'étant troublé que par quelques accrochages mineurs entres Vampires et Humains en une sorte de routine dérangeante.

L'année 2557 a finit par arriver. Une année de tous les changements. Aussi bien personnels que pour l'ile entière.
Ca aurait pu être une année comme les autres mais... par ma faute, par Sa faute, les choses sont devenues de nouveau douloureuses.

D'abord je l'Ai rencontré. Petit aveugle perdu dans la multitude. Petit Humain qui avait manqué d'être encore la victime de l'un de nous. Mais son âme si pure m'a attiré. Je me remettais mal du deuil de mon précédent compagnon. Mais j'étais bien incapable de me détourner de ce garçon si frêle et pourtant tellement souriant. Je l'ai donc prit avec moi. Ce que tous ont su plus tard, c'est que ce jeune Humain aveugle est devenu mon Compagnon Officiel. Le premier que je prenais, à vrai dire.
Cela n'étonna pas vraiment ceux de ma Race. Ils savent très bien quelles sont mes valeurs et à quel clan va mon cœur.

Ce que je dois également confesser... C'est que je possède une seconde personnalité. Enfin, que je possédai. Mais nous y viendront. Et cela se sût, par un malheureux concours de circonstances. Ce ne fut pas n'importe qui, qui découvrit le pot aux roses. mais mon ennemi le plus acharné. Gabriel Von der Hodrigue. Et il se servit de moi, ou plutôt de mon Autre.

Je passerais sous silence ces évènements humiliants et douloureux. Mon pouvoir, mon trône, tout vacillait désormais. J’eus cependant la cruelle folie de faire de mon Compagnon tant aimé un Etre de la Nuit. Par pur égoïsme. Et aussi parce que les autres ne l'auraient pas épargné. Je l’avais tué pour le sauver. De moi et d'eux.

Car mon Double, une fois éveillé, s'est avéré être parfaitement en accord avec Gabriel.

Nous ne pouvions continuer ainsi.

Ma plus grande erreur et ma plus impardonnable faute fut de disparaître totalement de la vie de l'ile. Personne ne savait où j'étais. pas même mon Compagnon, que j'avais préalablement mis en sûreté.

Et Gabriel, le très cruel Conseiller, prit alors le Pouvoir.

Il me vola mon Ile, mon Trône. Usurpant ce qui m'appartenait de droit. Et ouvrant dans le sang un nouveau chapitre de terreur. Gabriel est dangereux. Incroyablement. Mégalomane comme le fut mon Père, il reste cependant incapable de rivaliser avec moi... Mais j'avais disparu. Corps et âme.

Les Lois si chèrement acquises et offrant une maigre protection aux Humains furent abolies. Et le règne du Sang et de la terreur recommença. Comme avant.
Mais les Humains se sont fait à la servitude. Leur réaction fut lente, très lente.

Cela prit une année supplémentaire.




An 2558.

Un an. Un an que Gabriel est au pouvoir. Et, depuis quelques jours, il n'est plus seul. Car Il l'a rejoint. Poupée. Le plus étrange être jamais né. Hybride unique. Mon Double, en vérité. Un double que mon égoïsme a relâché dans la nature. Bloody Street est devenu son terrain de jeu.

Gabriel Von der Hodrigue assoit son pouvoir. Il est désormais le Maître de la ville, Tyran Usurpateur de ma Couronne Perdue.
Poupée le suit comme une ombre insaisissable aux Pouvoirs impossibles à imaginer. Et il y a cet Humain... ce drôle de jeune homme compagnon du Duo Sanglant. Un Humain dont le rôle dans cette histoire est encore incertain et obscur.

L'ile est au plus mal. Les orgies reprennent. La soif de sang des Vampires n'a pas été éteinte et seule ma présence les tenait alors en respect. Mais... les temps ont changés. De plus en plus de jeunes Vampires ont connu la misère de la servitude. De plus en plus d'Humains aspirent à une existence différente.

Dans ces cœurs encore pur non gangréné par le Mal de la ville, il y a un rêve...

Un rêve que tous font. Un rêve qui parle de Guerre et d’Espoir.

Il est temps pour moi de regagner la Lumière. Il est temps pour Nous de distiller la peur chez Gabriel. Bientôt nous nous affronteront. Mais avant, nous affuteront nos armes. Agrandiront nos armées.

Il ne peut y avoir qu'un seul Prince de la Cité de Bloody Street.

Le combat de l'ombre va commencer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-world.forumactif.com
 
oOo Le Monde de Bloody Street oOo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Street :: { _Commencement & Création_ } :: Livre d'Histoires.-
Sauter vers: