AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jamais deux sans trois XP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lux Liang
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 28
Age du personnage : : 24 ans, maintenant ^^
Votre avis sur la race Rivale : : J'en aime deux, les autres ne comptent plus...
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi, plus on a de choix plus on rit ^^
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Jamais deux sans trois XP   Jeu 18 Oct - 0:54

===> Scène précédente à "Egouts" => "... le furet, le furet du Boisjoli"

---

Le trajet dans le noir et le manque d'air semblèrent durer une éternité. Enfin, Lux sentit le véhicule stabiliser et vit s'ouvrir le ciel nocturne au dessus de sa tête. La main griffue de Gabriel lui attrapa le bras pour le tirer à l'extérieur.

Le jeune humain, entraîné par cette robuste poigne, fut contraint de revenir vers l'énorme et riche manoir dont il avait récement fui. Un sourire amusé anima ses lèvres tandis que le vampire le poussait dans l'entrée, refermant derrière eux la lourde porte, évoquant le tombeau. Lux frissonna.

Quelques instants après, Gabriel le projetait sur le sol de la chambre et se détournait froidement pour quitter la pièce. La tête du jeune humain lui tournait tant qu'il ne parvint pas à se redresser. La servante accourut pour le tirer par les épaules afin de l'amener dans la salle de bain. Elle lui ôta la tunique volée au vampire et désormais déchirée, puis l'aida à entrer dans l'eau brûlante parfumée de thé vert. Les vapeurs accentuèrent le mal de tête de l'humain. Il avait envie de s'endormir, mais la servante le frotta vigoureusement avec une éponge et du savon boisé pour lui décrasser la peau, les cheveux. Elle manipulait complètement le jeune corps épuisé, le nettoyant avec une telle force que Lux crut qu'elle allait l'écorcher vif.

Il tenta plusieurs fois de lui poser des questions à propos du sort de Lireï et Yana, mais la servante demeura silencieuse. Elle avait certainement reçu des instructions précises. Les choses promettaient d'être moins faciles pour Lux, désormais, au manoir... Il faudrait qu'il joue encore plus serré qu'avant s'il voulait obtenir quelque chose.

La servante le fit sortir du bain en l'enveloppant dans un long peignoir blanc. À l'aide d'un sèche-cheveux, elle lui raidit les mèches de sa coupe en court carré plongeant. Elle s'acharnait à le parfumer, le coiffer, lui soigner chaque éraflure, comme on prendrait soin d'un objet précieux. Enfin, elle le reconduisit à la chambre. Lux se laissa tomber sur le lit en poussant un profond soupir harrassé. La servante lui conseilla de dormir et annonça qu'à son réveil elle apporterait le dîner. Puis elle quitta la chambre à son tour. Lux tressaillit en entendant le cliquetis de clés contre la serrure. Ainsi, il était prisonnier, maintenant..?

Étendu sur le ventre, les bras sous l'oreiller épais, en position de foetus, il s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-eldorado.forumpro.fr/
Poupée
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du "Smart"
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 30
Age du personnage : : Quelques jours. En réalité il existe depuis deux mille ans.
Votre avis sur la race Rivale : : Ils sont sans intéret. Sauf ceux capable de violer Gaby-chou ^^
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi. Totalement. Il aime trop le sexe pour se priver de plaisirs.
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Jeu 18 Oct - 1:35

(suite de "tel un phénix..." et arrivée triomphale du troisième laron...)

Clac, clac, clac…

Les talons tapaient fermement sur le goudron opaque. En un bruit régulier. Crispant. Les vertigineux talons aiguilles remontaient ensuite, vers une longue cuissarde de cuir qui s’arrêtait pour dévoiler une peau nacrée. Peau qui s’effaçait à son tour devant les mille froufrous d’une petite jupe courte, de dentelle, de voiles, de rubans et de satin. Noire comme la nuit.

Un petit nombril, le plat d’un ventre appelant la caresse, l’arc de cercle des hanches. Toujours la même peau merveilleusement pâle. De nouveau, un haut. Une sorte de petit boléro à fanfreluches, tout bouffant de dentelle. Noir aussi. Les manches longues ne dévoilaient que les mains étroites, toutes fines. Comme celles d’une poupée.

Un cou gracile, gorge fragile, et apparaissait le petit visage étroit, mangé par les mèches légères. Noires également. Deux petites lèvres en bouton, d’un rose délicat, plus soutenu que celui qui ornait naturellement les petites pommettes. Le petit nez aquilin. Et deux yeux ourlés de cils démesurés. Et ce regard d’or, une prunelle de miel, l’autre plus claire, scintillantes, envoûtantes. Le front noble, le teint dépourvu du moindre petit défaut. Les cheveux relevés en deux chignons lâches de part et d'autre de son visage, ornés de perles nacrées et de rubans de satin noir.

Poupée était parfait. Absolument.

Si on excluait le sang rubicond qui coulaient à cet instant sur ses cuissardes vernies.
Une goutte roula d’ailleurs sur ses lèvres mais il la rattrapa de sa langue agile. Le Vampire agonisant sous lui avait ses deux talons plantés dans les yeux. C’était une chose qui l’amusait beaucoup, que de faire éclater le crâne de ses semblables sous ses chaussures vernies.

Quelle chose divertissante pour un tueur tel que lui, n'est-ce pas ?

Finalement, Poupée disparut dans un petit bruit léger de détonation après s'être essuyé les chaussures sur les restes fumants de sa victime. Il ne pouvait malheureusement saigner les Humains sous peine de voir son magnifique corps se dégrader rapidement. Alors il chassait les chasseurs.

Le dernier chaînon de la pyramide de prédation.

Lorsqu'il réapparut, il était devant la grille d'un luxueux manoir. Grille de fer forgée menaçante et sinistre. Corbeau dans l'arbre mort. Odeur de tombe... Mmh, non, ça, ça n'y était pas. Mais le reste laissait prévoir quelques funestes forces à l'œuvre dans les environs.
En un souple bond félin, Poupée sauta au dessus de la grille, retombant dans un chuintement de ses jupons, sa jupe indécemment courte dévoilant un instant ses fesses recouvertes d'une petite culotte de satin noir.

Le sourire aux lèvres, adorable petite chose toute candide, il trottina jusqu'à la lourde porte et frappa de son petit point de poupée vivante.

Un domestique ouvrit, visiblement surpris de le voir là, si étrange et pourtant si beau.

Un grand sourire dévoila ses canines et il fit une révérence gracieuse dans une envolée de rubans avant de lancer de sa petite voix flutée et chantante, enchanteresse comme le murmure d'une source cachée :


Bonjour, je viens voir Gabriel. Voulez-vous me conduire à lui ?

Le serviteur hésita une seconde mais les cils battants, les sublimes prunelles douces comme le velours le dissuadèrent de répliquer et il acquiesça, subjugué par cette petite chose qui trottinait maintenant derrière lui, bien sagement, ses mains posées à plat sur le devant de sa jupe.

Stupides Humains... Dommage que je ne puisse tous vous saigner comme des lapins...

On le fit entrer dans un petit salon et Poupée virevolta pour s'assoir sur un pouf en chintz.

Ses jambes galbées se croisèrent, sa jupe s'étala autours de lui et il attendit bien sagement la venue de son chéri adoré tout en fourrant un chewing gum dans sa bouche, mâchant la bouche ouverte et glissant dans ses oreilles les écouteurs de son baladeur où grésillait une musique barbare, faite de hurlement de guitares et d'éclats de voix...

Ah, qu'il avait hâte de revoir son Gabriel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Von der Hodrigue
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Age du personnage : : quelques millènaires
Votre avis sur la race Rivale : : Les humains? Des gardes manger, rien de plus!
Seme ou Uke ou Ambi : : Seme à deux milliards de pour cent!
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Jeu 18 Oct - 12:07

[désolé d’avoir posté n’importe où hier mais j’étais HS grave -__-]


Gabriel n’avait ni l’envie, ni la patience de s’occuper de Lux pour le moment… Non, aucune envie. Il était limite à vouloir lui fracasser la tête sur le sol alors pour ce qui était des mots doux et autres sottises de ce genre ça ne serait pas pour tout de suite… Pour le moment Gabriel était aussi froid que la banquise et dur qu’une pierre. Il avait d’autres préoccupations pour le moment comme comment se débarrasser de ce fléau de Lux, comment le tuer sans ressentir cette douleur atroce dans la tête… Gabriel ne savait pas et était pour le moment incapable de chercher quoi que ça soit ! Alors il abandonna bien rapidement les papiers et les dossiers pour descendre au salon et se servir un verre…

Il se fichait totalement des va et vient des serviteurs et encore moins du sort de Lux. Oui, il avait donné des ordres stricts à la servante qui s’occupa de l’humain. Elle était d’ailleurs muette et ne parlait pas non plus. Elle avait pour ordre de s’occuper de Lux de son mieux et de le nourrir, de le laver mais de ne jamais accéder à ses requêtes. Elle devait aussi fermer la porte à clef, un petit geste de sûreté pour Gabriel qui ne comptait pas revivre la scène d’il y a quelque jours !

Enfin, le vampire se reposait pour le moment, calmement sur le canapé, savourant son verre d’alcool. Il était perdu dans ses pensées, si bien qu’il n’entendit pas le tapotement sur la porte et encore moins les pas sur le sol de son Manoir. Quand un domestique vint lui annoncer qu’il avait un visiteur, Gabriel fronça les sourcils. Il ne voulait voir personne ! Le ton était glacial, le serviteur frissonna et baissa la tête pour retourner voir Poupée… Mais il revint bien vite… Apparemment son hôte insistait. Gabriel soupira lourdement et jeta son verre au visage du domestique.

Le Conseiller rajusta son kimono et avança vers le petit salon de réception. Le vampire qui avait osé venir maintenant et qui en plus insistait pour le voir risquait de subir les foudres de Gabriel. Le vampire ouvrit la porte d’une façon très sèche et la laissa claquer contre le mur. Son regard glacial se posa sur le corps de la personne assise sur le pouffe. Il ne connaissait pas ce vampire surtout habillé comme ça avec tout un tas de fanfreluches. Ca n’était déjà pas au goût de Gabriel qui fronça le nez et arqua un sourcil… Qui était-ce ? Qu’importe, il ne voulait pas du tout lui parler.


« Qui que vous soyez je n’ai pas envie de vous parlez, ni de voir quelqu’un. Sortez de ma demeure et présentez vous au Palais si vous voulez audience. »

Le ton était glacial et Gabriel ne se montrait pas très sociable pour le moment. Il était même très hostile ! Il croisa les bras sur son torse et commença à taper du pied sur le sol, signe qu’il n’était pas du tout de bonne humeur… Non pas du tout… Gabriel Von Der Hodrigue allait vraiment faire un meurtre voir deux si ce vampire habillé comme…comme une poupée ne déguerpissait pas de son salon luxueux et propre comme jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hotel-guerray.lolforum.net
Lux Liang
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 28
Age du personnage : : 24 ans, maintenant ^^
Votre avis sur la race Rivale : : J'en aime deux, les autres ne comptent plus...
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi, plus on a de choix plus on rit ^^
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Jeu 18 Oct - 15:44

[Tout va bien ;p]

---

Lux s'éveilla en sursaut. Alors qu'il croyait avoir dormi des heures, l'horloge indiqua qu'il s'était assoupi durant environ une quinzaine de minutes. Le tic tac régulier rythmait le silence de la chambre. Le jeune humain se tourna de l'autre côté pour tenter de se rendormir, mais devant ses paupières closes défilaient des ombres menaçantes.

Lux se redressa, la gorge sèche. Il s'extirpa des draps pour se diriger vers la porte. En voulant actionner en vain la poignée, il se rappela qu'on l'avait enfermé et s'assit au pied de la porte en grommelant des insultes.

Il détestait se sentir prisonnier de quelque chose, fût-ce une pièce aussi confortable qui dégageait des odeurs d'encens boisés. Les fenêtres laissaient passer les rayons doux de la lune, qui semblaient ramper vers le jeune humain adossé contre la porte close. La nuit signifiait que Gabriel devait être en train de rôder dans son manoir ou à l'extérieur, occupé au travail ou au plaisir.

Le jeune humain soupira, la tête entre ses bras minces et pâles. Son ventre le tiraillait. La servante avait eu beau soigner son corps, la morsure du vampire était toujours bien visible, rouge sombre, la marque des crocs ayant déchiqueté légèrement la peau de son cou fin et tendre.

Il avait hâte de manger quelque chose, sa tête lui tournait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-eldorado.forumpro.fr/
Poupée
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du "Smart"
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 30
Age du personnage : : Quelques jours. En réalité il existe depuis deux mille ans.
Votre avis sur la race Rivale : : Ils sont sans intéret. Sauf ceux capable de violer Gaby-chou ^^
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi. Totalement. Il aime trop le sexe pour se priver de plaisirs.
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Ven 19 Oct - 1:11

(maaa, gaby, soit donc un peu acceuillant... Mais pardon de l'attente, je travaille jusqu'à tard le soir ^^" L'inconvénient d'être commerçante...)

Poupée attendait, bien sagement assit sur le petit pouf, mâchant son chewing gum menthe forte sans discrétion, le grésillement de son baladeur le coupant des bruits du manoir.
[color=red]Il avait hâte de revoir son Gabriel. Un an qu'il était partit, le Prince disparaissant dans la nature et lui-même aussi par la même occasion. Mais il avait désormais un corps. Et il était absolument magnifique.

Soudain, la porte se rouvrit et Poupée frémit de plaisir, se redressant légèrement, impatient. Mais ce ne fut que le serviteur et le Vampire eut une moue déçue de gosse capricieux. Un bourdonnement léger retentit dans la pièce et un vase explosa alors que Poupée lançait d'un ton glacé, qui contrastait avec sa petite voix toute douce qu'il avait utilisé un peu plus tôt. Ses yeux scintillaient comme l'or en fusion sous la contrariété.


Allez me le chercher. C'est important.

[color:a907=white:a907]Visiblement impressionné, le domestique fila sans demander son reste affronter la colère du maître des lieux, qui avait au moins le mérite d'être prévisible, contrairement au drôle de personnage qui restait assit dans le petit salon.

Poupée se renfrogna, ses jolies lèvres en bouton se plissant dans une moue contrarié et il regarda distraitement les éclats de ce qui avait été peu avant un vase de Crystal à grand prix. Il voulait voir Gabriel, un point c'est tout.

Le baladeur disparut soudain, comme s'il s'était volatilisé et le Vampire poussa un soupir agacé. Ca sentait l'humain à plein nez, ici. Reniflant avec dédain, Poupée rejeta en arrière les mèches noires qui s'échappaient de ses chignons.

Et, tout à coup, la porte s'ouvrit... Sur Gabriel. Glacé. Mauvais. En colère.

Son Gaby-chou tout craché quoi. Le ton ne le fit même pas frémir et Poupée se leva dans un tourbillon de volants et de rubans.

Il prit son élan.

Et se jeta dans les bras de Gabriel, entourant son torse. Il était tout petit, le haut de son crâne n'arrivait même pas à sa gorge. Mais l'impact fut d'une telle puissance que le Conseiller dut reculer et heurter le mur pour l'encaisser. Ronronnant comme un dingue, le Vampire frotta sa joue contre les vêtements de son maître adoré et il lança dans un cri de midinette hystérique :

Mon gabyyyyyyy chouuuuuuu !!

Mais, devant le regard que lui renvoya le Vampire, Poupée eut une petite moue tristounette ses lèvres se plissant de nouveau sous la contrariété et il laissa ses yeux s'humidifier de fausses larmes qui rendirent ses grands yeux d'or encore plus irrésistibles :

Tu ne me reconnais pas... C'est moi... AH... C'est vrai, la dernière fois, je n'étais pas dans ce corps... C'est Poupée... Ne me dis pas que tu m'as oublié...

Si Gabriel répondait que oui, le Vampire risquait de lui envoyer une volée de baffes. Mais en attendant, le nouveau Vampire babillait joyeusement, accroché à son ancien maître avec une certaine ténacité. Tout à sa joie des retrouvailles follement romantiques avec son bourreau adoré, Poupée ne sentait même pas l'odeur trop prononcé de Lux... Heureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Von der Hodrigue
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Age du personnage : : quelques millènaires
Votre avis sur la race Rivale : : Les humains? Des gardes manger, rien de plus!
Seme ou Uke ou Ambi : : Seme à deux milliards de pour cent!
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Ven 19 Oct - 8:54

Si Lux se réveilla rapidement, Gabriel ne le sentit pas, mais la servante en poste devant la chambre oui et elle lui apporta quand même rapidement un bon repas… Mais Gabriel avait un autre chat à fouetter pour le moment… Oui, on le faisait demander, quelqu’un avait oser s’aventurer dans son Manoir et à demander audience alors qu’on devait sentir à des kilomètres à la ronde la colère et la mauvaise humeur qui bouillonnait en Gabriel… Il ne voulait voir personne et renvoya donc le serviteur prévenir ce vampire audacieux ou stupide, selon les esprits…. Mais le domestique revint une nouvelle fois… Cette insistance commençait à agacer le vampire qui rajusta son kimono, se leva tranquillement et partit d’un pas froid vers le petit salon….

Le vampire ouvrit la porte sans aucune douceur pour porter son regard sur la…chose avec pleins de fanfreluches. C’était de très mauvais goût et le vampire n’allait pas se gêner pour le faire remarquer… Mais il n’eut pas le temps de faire quoique ce soir que cette chose se jeta sur lui avec force, le poussant fortement contre le mur. Gabriel encaissa le choc de son dos claquant brutalement sous le mur mais eut beaucoup de mal avec le cri suraigu de l’hystérique de service.


« Qui ose m’appeler ainsi….. »

Le ton était claquant et Gabriel posa ses mains sur les épaules de la chose pour la faire reculer… Qui était donc ce vampire qui s’habillait comme une fille, se jetait dans ses bras comme un chat et en plus de ça ronronnait ! Gabriel avait toujours détesté les animaux… Il aimait leur tordre le cou ou les regarder mourir mais il n’aimait pas les caresser, loin de là !

« Qui êtes-vous pour la deuxième fois. »

Une nouvelle fois, la colère du vampire augmenta… Et un deuxième vase explosa. Le vampire soupira et essaya de se calmer un minimum, s’il commençait lui aussi à péter des vase, le Manoir ne tiendrait pas longtemps debout… Mais alors qu’il essayait de garder un certain calme, la chose ouvrit la bouche pour enfin se présenter… Gabriel arqua un sourcil, assez surpris… Poupée ? Mais qu’est-ce que c’était encore que cette histoire !

Bon, qu’il réfléchisse un instant. Il y a un an, Arcadian et Poupée, par la même occasion, avait disparu comme par magie et voilà que maintenant, Poupée était là, devant lui, à se frotter à ses vêtements en ronronnant… D’accord, il devait être tombé dans la cinquième dimension là… D’ailleurs, un rire assez moqueur et froid s’échappa de ses lèvres… Mais ce rire se calma vite et un regard de glace se posa sur Poupée…


« Et que veux-tu ? C’était amusant quand tu étais dans le corps d’Arcadian, mais maintenant… Et surtout habillé de cette façon horrible. »

Gabriel repoussa Poupée et se détourna. Il sentit Lux manger, bien… Il n’avait sans doute pas été comme il le fallait avec Poupée, mais il était égal à lui-même, il disait toujours ce qu’il pensait et en cet instant, il pensait qu’il avait besoin de se calmer avant de faire quelque chose qui pourrait nuire à sa carrière. Il s’apprêtait donc à quitter la pièce avant de se retourner de demi vers Poupée pour le regarder de haut en bas avec un regard critique.

« Retourne dans ton état de…non existence… Je n’ai pas besoin d’une sangsue ici. »

Le ton était sans appel et la colère de Poupée le serait sans doute aussi. Mais Gabriel ne comptait pas se faire attacher par quelqu’un d’autre… Lux était déjà assez suffisant comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hotel-guerray.lolforum.net
Lux Liang
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 28
Age du personnage : : 24 ans, maintenant ^^
Votre avis sur la race Rivale : : J'en aime deux, les autres ne comptent plus...
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi, plus on a de choix plus on rit ^^
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Ven 19 Oct - 19:38

Alors que Lux était adossé contre la porte, plongé dans ses pensées, celle-ci s'ouvrit soudainement, le faisant tomber en arrière. Il se retrouva allongé sur le dos, aux pieds de la servante qui portait un plateau couvert de victuailles aux fumets agréables.
Le jeune humain se relevant en souriant.

-"Voici la soupe, j'imagine, chère matonne !" lança-t-il d'un ton moqueur.

La servante s'obstina à rester silencieuse, le visage d'une extraordinaire impassibilité. Pas de doute, elle avait été élevée sous la doctrine Gabriel ! Lux se mit à rire tout seul à cette pensée. Du doigt, la femme lui désigna le lit.

-"Oui madame, bien madame..." marmonna-t-il en allant se rasseoir sur le matelas moelleux.

L'éternelle nonchalence luxienne consistait à se dérider en toute situation. Malgré son ventre affamé et ses membres affaiblis, la défiance pétillait encore dans ses sombres prunelles.

La servante posa le plateau sur la table de nuit. Lux avisa la porte restée ouverte et haussa les épaules. Sa gardienne devait se douter qu'il se sentait bien trop faible pour tenter une fuite, quelle que soit l'expression animée qu'il se forçait à adopter ! Le jeune homme n'était absolument pas capable de courir, et tenait plutôt à éviter une nouvelle punition. Gabriel allait vraiment le tuer, à force ! Quoique s'il l'avait réellement voulu, Lux aurait déjà trépassé. Pourquoi le vampire s'était-il retenu ? Cet être pouvait-il sérieusement éprouver de la pitié ? Ou bien lui réservait-il des tortures pires que la mort ?

Lux planta sa fourchette dans les entrailles emplies de crème d'un poisson d'une rare espèce. Il écarta ses réflexions déprimantes pour se concentrer sur le présent goût délicat se propageant sur son palais. Il n'avait décidément jamais mangé aussi bien qu'au manoir Van der Hodrigue !

Après avoir tout dévoré avec appétit, comme il en avait l'habitude, Lux s'assit en tailleur sur le vaste lit pour digérer, et analyser sa situation par la même occasion. Il était enfermé, donc privé d'initiative ainsi que de chance de faire tourner les choses à son avantage. La seule chose qui lui restait : l'attente.

Demeurer cloîtré dans cette chambre autant que le bon plaisir du maître des lieux pourrait durer. Qui sait s'il ne l'y maintiendrait pas des mois, afin de se venger de l'état de passivité dans lequel le jeune humain l'avait mis ? Lux en deviendrait fou, il le savait. Il ne supportait pas les chaînes en dehors d'un acte sexuel, ni l'ombre prolongée. Sinon, ses cauchemars, ses angoisses du passé, tout cela referait surface... Déjà qu'avec l'épisode des égouts, certaines blessures s'étaient rouvertes !

Lux n'en revenait pas d'avoir supplié Gabriel de le tuer. Donner sa vie pour une cause, certes, mais demander à mourir alors qu'on est au fond du trou, sans avoir réalisé ses ambitions, cela ressemblait à l'achèvement d'un animal sauvage ! Enfin, cette logique ne pouvait s'appliquer à sa situation, car le simple fait que son exécuteur aurait été Gabriel ne le dérangeait toujours pas. Ainsi, ses convictions changeaient à cause d'un ex-client vampire ? Quelle absurdité ! Lux se mit à rire doucement, la tête enfouie dans l'oreiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-eldorado.forumpro.fr/
Poupée
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du "Smart"
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 30
Age du personnage : : Quelques jours. En réalité il existe depuis deux mille ans.
Votre avis sur la race Rivale : : Ils sont sans intéret. Sauf ceux capable de violer Gaby-chou ^^
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi. Totalement. Il aime trop le sexe pour se priver de plaisirs.
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Dim 21 Oct - 2:21

(Encore pardon... la toussaint arrive, c'est une grosse fête... et je croule sous le boulot --")



Il se foutait éperdument que Gabriel fasse péter aussi des vases. Il se moquait que son Gabriel soit énervé ou pas. Il voulait le voir, un point c'est tout et il ne pouvait que ronronner contre son maître adoré. Ce Vampire cruel qui l'avait fait naître sans même le savoir. C'était à cause de lui toute cette histoire. C'était lui qui avait réveillé le Prince sombre. C'était lui qui l'avait dominé et soumis - ou presque.
Lui encore qui avait forcé Arcadian III à disparaître pour mieux séparer son esprit. Et ne plus devoir subir les affres des frasques de son double.

Alors Poupée était tout content. Il était libre. Il pouvait avoir Gabriel... C'était tellement bien...

Pourtant, alors que le Vampire se réjouissait, Gabriel eut une réflexion qui le laissa bouchée bée.

Ses lèvres rosies s'entrouvrirent. Sa lèvre inférieure tremblota et il cligna des paupières comme si le Conseiller venait de le gifler.
Un instant, Poupée resta interdit, sans réaction. Il ne comprenait pas. N'était-il pas parfait ?

La plus jolie des Poupées de collection.

Le plus parfait des Vampires. Le prédateur ultime.

Un Vampire qui vampirisait les Vampires.

Ses yeux d'or pur se firent plus durs. Se prunelles se rétrécirent. Il lut dans l'esprit séculaire du Conseiller qu'il avait pris le pouvoir. Que la ville était devenue de plus en plus dangereuse pour les humains. Ca il s'en fichait complètement mais... Le pouvoir lui revenait.

Il avait prit soin d'éloigner un temps les souvenirs de son autre, le pathétique Arcadian. Il savait qu'il avait rejoint son amant stupide. Cela devrait le retenir quelques jours au minimum. Le temps de reprendre tous ses esprits et de se rétablir. Le temps de faire mumuse avec son compagnon.

Alors, oui, c'était lui le Prince. Il était même prêt à agir dans l'ombre, sans rien dire à Gabriel. Et manipuler ce Conseil stupide selon ses caprices. Mais pour cela, il devait jouer à la petite chose soumise. Il devait faire de Gabriel son allié.

Mais dire ainsi qu'il ne voulait plus de lui maintenant le mettait hors de lui.

Il ne supportait pas cela.

Gabriel allait le payer cher.


Ha oui ? Tu ne veux plus de moi ? Gaby, tu es stupide. Complètement. Car qui n'est avec moi est contre moi. Imbécile... Imagine un peu les conséquences de ma coopération...

Le ton était glacé, aussi polaire qu'un blizzard hivernal. Il était pire que le ton du conseiller. La pièce s'assombrissait, le bourdonnement caractéristique augmentait en intensité. Un bibelot explosa. Puis un second, puis des objets de plus en plus conséquents. Le fauteuil fut renversé, complètement désossé, tailladé par des lames invisibles.
Les yeux d'or brûlaient dans la pièce devenue soudain plus froide qu'un tombeau glacial. De la buée se forma devant la bouche de Poupée, au rythme de sa respiration profonde.

Les pouvoirs de la création dépassaient l'entendement. Il était plus puissant que les Vampires de l'ile, même les plus anciens. Réduire la tête blonde de son charmant bourreau serait si facile...


Gaby, Gaby, Gaby... C'est MOI le prince ici. C'est MOI qui suis le plus puissant. Et je n'aurais aucun scrupule à te déchirer en petits morceaux... Mais si tu étais plus intelligent... Tu me garderais dans ton camp... Parce qu'à ce moment là...

La pression devint intolérable, Poupée dirigea son pouvoir incroyable sur l'esprit de Gabriel. C'était comme des mains invisibles qui tenteraient de broyer cette tête superbe. A force de pression, le Vampire fit s'agenouiller Gabriel devant lui, l'entravant. Le conseiller ne pourrait faire le poids. Il laissait le bourdonnement faire vibrer la maison entière.

Et il s'approcha, félin, de ses petits pas de poupée de collection. Sa petite main toute fine releva le visage crispé de son adversaire. Et sa voix se fit soudain envoûtante, comme le chant trompeur de la sirène. Un chant auquel nul ne pourrait résister.


Je pourrais être ta chose... Ta petite poupée sage... Je me fous de gouverner. Garde-moi et tu verras... Personne ne peut me vaincre. Je connais bien des secrets. Ne me sous estime jamais. Gabriel, je ne te prendrais même pas ce nouveau Titre. Je pourrais même t'aider à devenir vraiment Prince... Je serais ton jouet. Et aux yeux de tous, tu seras mon maître... Imagine ton prestige...

La pression se relâcha et le Vampire eut un sourire mauvais qui dévoila ses petites canines pointues. Poupée était frais comme une rose, même après l'emploi de cette force jamais atteinte. Il n'avait pas de limites. Il était Parfait. Et Gabriel venait de le comprendre de manière cuisante.

Et plus encore lorsque le petit corps disparut soudainement. Mais Poupée resta dans le manoir. Il venait de sentir une étrange présence.

Et, lorsqu'il se matérialisa dans la chambre où Lux était enfermé, Poupée retomba avec grâce dans une envolée de jupons. Et, lorsque son regard accrocha l'Humain prisonnier, il eut un sourire mauvais alors qu'il crachait :


Alors... ce serait pour ça que mon Gaby-chéri me repousse ?

Mais le sourire glacé contredisait le ton affable et chantant. Ce petit ton charmant de poupée. Le flamboiement de ses prunelles trahissait pourtant la réelle fureur du jeune Vampire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Von der Hodrigue
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Age du personnage : : quelques millènaires
Votre avis sur la race Rivale : : Les humains? Des gardes manger, rien de plus!
Seme ou Uke ou Ambi : : Seme à deux milliards de pour cent!
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Dim 21 Oct - 12:43

Gabriel n’était pas du tout d’humeur à rencontrer quelqu’un. Il renvoya donc le serviteur qui revint apeuré. Mais qui osait le faire demander avec autant d’insistance ! C’est donc plutôt froidement et sans aucune sociabilité que le Conseiller entra dans la petit salon pour se retrouver avec une chose pleine de fanfreluche sur le torse. Autant dire que ça n’aida absolument pas à l’humeur du vampire qui repoussa cette chose horrible… Mais quand Gabriel su que c’était Poupée en face de lui il ne pu que froncer les sourcils… Mais qu’est-ce qu’il foutait là lui… Le conseiller ne comprenait pas tout mais une chose était sur, ça serait loin d’être aussi amusant qu’avant ! Quand Poupée était dans le corps d’Arcadian III Gabriel avait trouvé un moyen de l’humilier à mort, de lui faire perdre son post mais maintenant… Maintenant Poupée ne serait qu’une sangsue et Gabriel en avait déjà une…

Alors il reconduit d’une façon plutôt méchante et froide Poupée qui ne sembla pas prendre ça d’un bon coté… Si la poupée semblait joyeuse, l’instant d’après son humeur changea de tout au tout. Gabriel arqua un sourcil en sentant la pièce devenir aussi froide qu’un tombeau et noir que la nuit. Plusieurs bibelots explosèrent et les meubles subirent les foudres du vampire au pouvoir impressionnant. Mais Gabriel n’était pas du genre à se laisser impressionner par ça
.

« Poupée ça suffit… Tu ne me feras pas céder par un caprice…. »

Mais le vampire commença à ressentir une pression et un bourdonnement assez important dans son esprit… Les paroles de Poupée énervèrent encore plus Gabriel qui tenta de le projeter contre un meuble pour le faire taire… Mais plus Poupée lui faisait des reproches, plus le bourdonnement augmentait et Gabriel ne pu s’empêcher de poser ses mains sur ses tempes et de grimacer… Il avait l’impression que Poupée allait faire exploser son cerveau… Oui, la menace ne tomba pas dans les oreilles d’un sourd en tous les cas… Gabriel lança un regard furieux à Poupée qui releva son visage…

« Arrête ça de suite ! »

Dit-il les dents serrées… Et puis, le bourdonnement cessa soudainement. Gabriel se remit debout et envoya sa main dans le visage de Poupée qui disparu en même temps. Le vampire n’était absolument pas heureux de ce retour ! Non, il avait pris le pouvoir, c’était lui le Prince et il ne se laisserait pas prendre le pouvoir ! Alors, il devrait garder Poupée et lui montrer que c’était lui le maître, l’assouvir, ne pas lui laisser faire ce qu’il voulait… Gabriel lâcha un grognement et passa une main sur son visage, sentant déjà le mal de tête poindre…. Lux et Poupée dans le même Manoir, il n’était pas sortit de l’auberge !

« Ils finiront bien par s’entretuer…. »

Marmonna-t-il pour lui-même avant de chercher la trace de Poupée… Assez facile, il se dirigea vers la chambre de Lux. La servante s’inclina rapidement et lui ouvrit la porte. Le vampire entra lentement et regarda Poupée et Lux d’un air froid.

« Poupée tu n’as rien à faire ici, sors de suite et va réparer les dégâts que tu as fait. Lux je ne veux rien entendre. »

Le ton était polaire et sans sentiments. Le Conseiller referma la porte derrière Poupée et l’accompagna jusqu’au salon. Il ne le laisserait pas mettre son Manoir à feu et à sang ! Il ne fallait pas pousser mémé dans les orties non plus… Poupée méritait une surveillance constante, Gabriel ne comptait pas se laisser déborder par cette chose ! Non, il ne se laisserait pas dominer par lui. C’est lui qui l’avait réveillé, lui qui l’avait soumis ! Poupée ramperait devant lui pour avoir des faveurs, ça ne serait jamais l’inverse ! Non… Jamais…

« Tu restes ici… Mais rappelle toi quand même que c’est MOI qui t’es ramené ici, c’est MOI qui t’ai réveillé… Refait moi le même coup que tu viens de me faire et je ferais tout pour t’enterrer sans que tu ne puisses jamais revenir… C’est clair ? »

Le ton l’était tout comme le regard que lança Gabriel à Poupée. Hors de question qu’il en ait peur, jamais, Poupée avait peut-être de grand pouvoir, mais privé de sang, elle n’en aurait peut-être pas plus que cela et Gabriel comptait bien jouer sur ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hotel-guerray.lolforum.net
Lux Liang
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 28
Age du personnage : : 24 ans, maintenant ^^
Votre avis sur la race Rivale : : J'en aime deux, les autres ne comptent plus...
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi, plus on a de choix plus on rit ^^
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Dim 21 Oct - 13:29

[Hééé, Poupée, c'est pas "Lust" le nom de mon perso... quoique ça lui aille bien quand même niark niark]

---

Bien loin de tout ce capharnaüm déclenché par les deux vampires, Lux recommençait à somnoler, puisqu'il n'avait rien d'autre à faire et qu'il demeurait assez fatigué des récentes péripéties.

Il entendit vaguement des bruits de casse et de cris, mais il rabattit un deuxième oreiller sur ses tempes afin de s'éloigner de ce qu'il pensait être une punition de serviteurs par Gabriel. Lux ne comprenait pas comment des gens pouvaient se soumettre au point de se laisser détruire. La logique de Lireï et Yana l'avait éberlué : "servir car on est né pour cela". Même si Lux n'avait connu que le sexe dans sa vie, il ne voulait pas en être prisonnier. Il avait toujours choisi la direction de ses pas, son mode de pensée, rien n'y personne ne l'empêcherait de continuer. Surtout pas les murs clos d'un manoir de seigneur vampire.

Alors qu'il tentait de replonger vers le sommeil, l'air se mit à crépiter bizarrement. Le jeune humain se redressa et resta subjugué devant la créature qui se trouvait debout devant lui. Une toute jeune femme, d'environ son âge à peu près, avec une peau lunaire, des cheveux comme un plumage de corbeau dégoulinant de sa coiffure étrange, et surtout des yeux dorés d'une intensité telle que Lux dut battre plusieurs fois de suite les paupières pour soutenir son regard fixe.

Qui était cette splendeur ? Son allure dégageait de la noblesse, avec l'océan de dentelle noire autour d'elle... Se souvenant de ses bonnes manières, Lux se leva, ébouriffa sa tignasse brune en souriant et inclina légèrement la tête. Mais il n'eut même pas le temps de la saluer poliment que la jeune fille -qu'il croyait être- grommela quelque chose au sujet de Gabriel, ce qui surprit Lux et le fit réfléchir. Était-elle la femme du maître des lieux ? Le prostitué n'aurait jamais pensé que quelqu'un comme Gabriel était marié. Les vampires se mariaient-ils ? De toute façon, ils n'avaient pas d'enfants... Ce serait un comble que de voir débarquer la progéniture d'un tyran glacial ! Rien qu'à cette idée, Lux gloussa de rire tout seul.

Mais il eut encore moins le temps d'approfondir le sujet et de faire plus ample connaissance avec l'inconnue, car la porte s'ouvrit sur Gabriel qui entra dans la chambre l'air courroucé et quelque peu ennuyé. D'un ton froid, il ordonna à la jeune fille d'aller réparer les dégâts qu'elle aurait apparement fait et qui avaient donc produit ces bruits de casse, puis il agressa verbalement immédiatement le jeune humain assez dépassé par les événements.

-"Mais... Je n'ai encore rien dit" déclara-t-il d'un ton amusé.

Gabriel semblait sur les nerfs. Pas que c'était nouveau, mais Lux trouvait cela drôle de voir quelqu'un d'autre l'agacer autant.
La dénommée "Poupée" et Gabriel se dirigeaient vers la sortie. Le jeune humain fronça les sourcils et leur emboîta le pas. Avant que la porte ne se referme, il se glissa dans le couloir en s'accrochant au bras de Gabriel.

-"Gabriel ! Vous n'avez pas le droit de m'enfermer si longtemps, laissez-moi sortir..."

Il finirait par devenir fou, là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-eldorado.forumpro.fr/
Poupée
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du "Smart"
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 30
Age du personnage : : Quelques jours. En réalité il existe depuis deux mille ans.
Votre avis sur la race Rivale : : Ils sont sans intéret. Sauf ceux capable de violer Gaby-chou ^^
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi. Totalement. Il aime trop le sexe pour se priver de plaisirs.
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Dim 21 Oct - 14:43

Poupée était apparut, comme par magie, retombant souplement sur ses talons vertigineux qui claquèrent sur le sol de la chambre. Alors c'était bien ce qu'il avait finit par sentir... Un Humain... Un vulgaire Humain que Gabriel gardait visiblement sous clé... Comptait-il à ce point là ? Et depuis quand "Gaby chou" avait-il un compagnon Humain ? Depuis quand s'embarrassait-il d'un inférieur ?

Depuis quand l'Humain en question infestait-il de sa présence ce manoir où lui-même avait décidé de s'installer, histoire de surveiller que Gabriel n'oublie surtout pas que c'était lui le plus puissant. Le conseiller avait intérêt à collaborer. Poupée ne saurait supporter de se voir repoussé.

Alors, ses yeux clairs vrillant ceux de cet Humain indésirable pour lui, le Vampire songeait à mille manières de tuer cet avorton... Quant l'avorton en question se redressa.

Et Poupée ne put s'empêcher de songer qu'il était... à croquer. Quel dommage qu'il ne puisse boire le sang des Humains sous peine de voir son si joli corps retomber à l'état d'amas de cellules qu'il était censé être. Il aurait bien été mettre son nez dans ce cou là...

Visiblement, l'Humain semblait sous son charme...

Et Poupée eut un petit sourire, penchant gracieusement la tête sur le côté. Peut-être cet Humain était-il amusant... Ou très doué au lit pour que Gabriel l'enferme... L'idée lui tira un rire qui sonna comme une petite clochette.

Mais ni l'un ni l'autre ne purent se dire quoi que ce soit car le maître des lieux décida de venir voir ce que fricotait son jouet sexuel et son dépuceleur...

Le ton de son Conseiller fit froncer les sourcils au Prince sombre. Le ton de Gabriel ne lui plaisait pas non plus. Ses yeux étincelèrent de colère mais Poupée se laissa entraîner vers le salon, tournant cependant la tête pour regarder Lux. Hey... Il voulait jouer avec lui...

Cependant, alors que son maître le morigénait, le Vampire répliqua d'une pique glaciale :


Réparer ton salon ? Tu me prends pour quoi ? Ta marraine la bonne fée ? Démerde-toi !

Mais, lorsque Gabriel assura qu'il resterait ici, Poupée eut un sourire mauvais. Il avait gagné. Quant à se faire soumettre... Il n'attendait que ça et ses pupilles se rétrécirent alors qu'il ronronnait de contentement.
Soudain, Poupée vit Lux s'accrocher au bras de Gabriel et le Vampire esquissa un nouveau sourire malsain alors qu'il s'arrêtait dans le couloir, riant doucement, cachant sa bouche en cœur dans sa petite main.

C'est qu'il état amusant, cet Humain... Très divertissant... Il aurait visiblement une compagnie. Et Poupée était toujours très sociable. Trop sociable même. Peut-être que ce garçon et lui pourraient rendre Gabriel complètement chèvre... Oh que ce serait amusant !

Il adorait son bourreau d'amour... Mais il n'était pas prêt de lui pardonner de son traitement négligé. Un être comme lui ne devait pas être traité par dessus la jambe. Il était le Prince, plus légitime que Gabriel... Et il était le plus puissant Vampire existant à ce jour.

Alors, quand son rire cessa, Poupée leva le menton pour fixer Gabriel qui le dominait d'au moins deux têtes sans s'en émouvoir.


Gaby... Laisse-le sortir. Je VEUX qu'il sorte !

L'ordre fut accompagné d'un coup de pied donné au carrelage glacé. Hors de question de laisser cette chose divertissante dans cette pièce. Même s'il pouvait se téléporter, il avait très envie de profiter d'une compagnie plus drôle que celle de son congénère.

Mais comme le Vampire semblait loin de coopérer, Poupée lança tout à coup :


Ne me force pas à lui montrer ce que je sais faire... Ce que je viens de faire...

A savoir, mettre Gabriel à genoux... Il était sûr d'obtenir ce qu'il voulait avec ce petit chantage là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Von der Hodrigue
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Age du personnage : : quelques millènaires
Votre avis sur la race Rivale : : Les humains? Des gardes manger, rien de plus!
Seme ou Uke ou Ambi : : Seme à deux milliards de pour cent!
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Dim 21 Oct - 18:48

Gabriel ne voulait pas se laisser soumettre une deuxième fois ! Lux avait réussit à prendre la dernière partie pur de son corps et Poupée voulait le soumettre à sa volonté, à son envie. Mais le vampire ne se laisserait plus jamais faire, non… Mais il n’eut pour le moment pas vraiment le choix et tomba à genoux devant le vampire qui usa de son pouvoir avant de le laisser tranquille et de disparaître. Mais le vampire ne comptait pas laisser Poupée vagabonder dans son Manoir comme s’il était chez lui ! Non, un humain avait déjà bouleversé sa petite vie tranquille et maintenant il allait devoir essayer de garder un minimum d’ordre sous son toit !

Le Conseiller suivit la trace de Poupée pour le trouver dans la chambre de Lux… Ils se faisaient des mondanités en plus ! Le vampire ne voulait pas ça, hors de question qu’ils s’allient ! Qu’ils se déchirent et se détruisent oui mais pas qu’ils sympathisent. Le vampire envoya directement Poupée nettoyer le salon qu’il avait détruit… Mais Poupée ne voulait en faire qu’à sa tête… Pourtant, quand Gabriel avoua qu’il le gardait, le vampire s’adoucit et se mit à ronronner comme un chat…


« Ce n’est pas une raison pour foutre le Manoir en l’air. »

Le ton était coupant comme une lame de couteau… Mais Gabriel ne voulait pas que Lux se mêle de ça et souhaita donc quitter la pièce rapidement. Mais voilà, rapidement l’humain s’accrocha à son bras sous le rire de Poupée qui exigea qu’il sorte. Gabriel le regarda froidement et avec colère… en plus ce vampire à froufrou osait lui faire du chantage… Gabriel lâcha un grognement qui sonnait comme un mot vulgaire mais se contenta de prendre le bras de Poupée et de Lux assez rudement. Il les traîna plus qu’il ne les emmena dans son salon et se posta devant eux, froid et sans pitié. Il n’allait pas se laisser mener par le bout du nez !

« Je ne tolérerais plus qu’on mette mon Manoir à sac. On ne se téléporte pas n’importe où, on ne fait pas de crises comme tu le fais Poupée. Je déteste les gamin capricieux et encore plus les humains. Toi ! »

Gabriel pointa Lux du doigt froidement et de façon inquisitrice.

« Quand j’aurais trouvé comment tu m’as ensorcelé avec ton sang, je te tuerais sans aucune pitié et je laisserais ton corps pourrir dans le jardin après avoir arraché et mit ta tête sur une pique histoire de prévenir le prochain impudent qui osera se moquer de moi. »

La colère grondait en Gabriel qui rajusta son kimono, manquant faire éclater un nouveau vase ancien de Chine… Il passa sa main sur son front, la migraine le prenait de plus en plus… Mais il n’en avait pas finit. Il tourna ensuite son regard sur Poupée, le laissant voyager sur le corps petit et fin, un corps qu’il serait facile de maîtriser au lit… Mais rien que par ses mauvaises manières, Poupée devrait ramper pour avoir ses faveurs…

« Toi, je ne veux pas entendre tes hurlements à tout bout de chants. Si tu es en manque de chant je saurais vite trouver un moyen de mettre fin à ta voix nasillarde en coupant un organe qui doit te tenir à cœur. »

Non Gabriel ne parlait pas de ce que Poupée avait entre les jambes mais plutôt au fond de sa gorge. Il n’hésiterait en effet pas à lui couper les cordes vocales lui-même et sans anesthésie. Son regard ne laissa d’ailleurs pas un seul doute à Poupée… Maintenant il ne manquait plus qu’à mettre la dernière touche à son petit discours.

« Lux vivra dans l’appartement des prostitués…. Et poupée dans la chambre d’ami. Je ne veux pas vous voir ensemble, jamais… Sinon je risque de vous mettre tous les deux à la rue… Est-ce que je me suis bien fait comprendre…. »

Que l’un deux s’avise de contredire tout cela et il finirait à la cave à la place des serviteurs mauvais… Oui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hotel-guerray.lolforum.net
Lux Liang
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 28
Age du personnage : : 24 ans, maintenant ^^
Votre avis sur la race Rivale : : J'en aime deux, les autres ne comptent plus...
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi, plus on a de choix plus on rit ^^
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Dim 21 Oct - 22:45

Apparement, la jeune demoiselle prenait vigoureusement la défense du prostitué, même si son ton évoquait le caprice d'un enfant gâté. Lux coula l'ombre douce de son regard vers elle, par reconnaissance et complicité mêlées. Leurs deux présences conjuguées rendaient visiblement Gabriel très tendu.

Celui-ci les saisit chacun par le bras pour les entraîner au salon. Lux et Poupée furent poussés sur le canapé et le maître des lieux se planta devant eux, bras croisés, le visage crispé de colère. Il les toisa comme un adulte moralisateur face à deux jeunes voyoux en faute.

Le jeune humain détaillait l'étrange beauté de la jeune fille sans vraiment prêter attention aux dires de Gabriel, jusqu'à ce que ce dernier le pointe brusquement du doigt. Chaque mot fit hausser un peu plus ses sourcils d'étonnement.

-"Charmant programme" commenta-t-il à l'énumération des supplices possibles qui lui arriveraient.

Il fronça légèrement les sourcils. De quel ensorcellement Gabriel parlait-il ? L'engourdissement dû à la drogue était bel et bien terminé, pourtant ! Complètement perplexe, il étudia les paroles de Gabriel. Celui-ci était donc très proche avec la jeune fille, mais il ne parvenait pas à expliquer leur lien.

Le jeune humain se redressa, l'air outré, quand on mentionna le lieu où il allait désormais vivre. Il ne comprenait plus rien : d'un côté, Gabriel montrait une envie de le tuer, de l'autre il le menaçait de le jeter à la rue. Que voulait-il, au final ? Le courroux lui faisait-il perdre la tête ? Possible, car il paraissait à bout. Il aurait bien besoin d'une décoction à la mandragore.

-"Objection, Votre Honneur !" annonça Lux en levant l'index, "Déjà, je propose que vous buviez une tisane pour vous calmer. Ensuite, je refuse à ce qu'on me dicte ma destinée. Je vous ai offert ma vie de mon plein gré, qu'est-ce qui vous a empêché de la prendre ?"

Il s'avança pour enlacer la taille de Gabriel et approcha son visage du sien, le sourire aux lèvres.

-"Serait-ce que... vous ne parvenez plus à vous passer de mon sang..? Cela expliquerait que vous ne puissiez pas me tuer..."

D'une main, il lissa une mèche pâle du vampire. Comme Gabriel était beau, le kimono et la chevelure défaits par la colère !

-"Vous seriez ennuyé, dans ce cas, que je me donne la mort... Oui, et si je choisissais de mourir parce-que vous m'auriez poussé à bout ? Quel sang iriez-vous boire..? Je me le demande..."

Il n'était pas certain de ce qu'il avançait, mais c'était la seule explication à l'étrange comportement de Gabriel envers lui. Alors qu'avant il se montrait d'une froideur confiante, fière, là son attitude prouvait qu'il le craignait... Lux se rappela qu'il l'avait possédé, et que cet acte avait fortement perturbé Gabriel. Celui-ci avait peur que Lux ne dévoile cela publiquement ? Mais qu'y gagnerait-il, de toute façon ? Pourquoi le vampire avait-il si peur ? Une question de dignité, certainement... Lux se souvint que leurs avis différaient à ce propos.

Et la jeune fille, qu'en pensait-elle de tout ça ? Gabriel semblait également la craindre... À eux deux, représentaient-ils une menace à la puissance de Gabriel Von der Hodrigue ? Tout cela dépassait quelque peu le jeune humain, mais lui ouvrait des possibilités. Ainsi, il avait des moyens de pression sur le maître des lieux... Il pouvait encore obtenir ce qu'il voulait, de façon détournée bien sûr. Lux n'agissait pas de front, c'était beaucoup trop dangereux. Il fallait bien vivre, quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-eldorado.forumpro.fr/
Poupée
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du "Smart"
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 30
Age du personnage : : Quelques jours. En réalité il existe depuis deux mille ans.
Votre avis sur la race Rivale : : Ils sont sans intéret. Sauf ceux capable de violer Gaby-chou ^^
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi. Totalement. Il aime trop le sexe pour se priver de plaisirs.
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Dim 21 Oct - 23:40

Poupée était un être capricieux et arrogant. Il se comportait comme un ado rebelle et réticent à toute autorité, sauf s'il était dans son intérêt de collaborer. Hors, là, il ne voyait pas du tout quel intérêt il aurait d'obéir à Gabriel qui avait été si peu accueillant envers lui... Cela faisait un an qu'il se languissait dans une cuve de liquide amniotique, attendant patiemment que l'amas de cellules qui se révélait être un corps d'une extraordinaire beauté te voilà que son bourreau l'accueillait comme s'il était un cheveu sur la soupe - s'il osait utiliser une expression d'Humain...

Alors, traîné littéralement jusque dans le salon, Poupée se renfrogna, boudant sur le canapé à côté de Lux. Visiblement, entre l'Humain et lui, Gabriel en avait marre de sa nuit... Bon pour l'humain, il comprenait - ces créatures étaient inutiles de toute façon - mais lui ? N'était-il pas un avantage de poids pour le pouvoir ? La plus jolie des poupées ? Le Vampire le plus puissant de l'ile, si on excluait son double - et encore, il n'était pas sûr qu'Arcadian, avec sa bonté, puisse tenir longtemps face à lui.

Sa jupette virevolta alors qu'il se retrouvait sur le canapé, dévoilant sa culotte de satin noir et il se remit droit dans un regard noir, ses yeux d'or s'assombrissant au fur et à mesure du discours de Gabriel. Il était hors de question qu'il arrête de faire ce qu'il voulait et il ouvrit la bouche pour le crier quand Gabriel menaça ses cordes vocales et il garda les lèvres pincées, de plus en plus en colère. Maintenant qu'il avait un corps bien à lui, il était hors de question qu'il soit confiné quelque part. Il avait été deux mille ans dans un autre corps, enfermé, il ne supporterait pas de l'être, même pour les beaux yeux de son Vampire adoré.

Quant à l'Humain... C'est vrai ça, quel ensorcellement ? C'était quoi cet histoire ? Lux aurait ennuyé son Gaby-chou mamour ?

Les yeux d'or brulèrent soudain de haine. Oh, il faisait quoi, là, ce type ? Depuis quand on enlaçait SON Gabriel... Et en le menaçant ainsi ?

Bien vite, Poupée fut sur ses pieds. Ses talons claquèrent un peu alors qu'il accourait vers Gabriel. Sa main empoigna avec une force stupéfiante le bras de Lux. Et il envoya valdinguer l'Humain sur le carrelage et il hurla soudain :


NE LE TOUCHE PAS !

Possessif, le petit Vampire se colla à Gabriel, son regard lançant des éclairs menaçant et un vase explosa... encore.
Ses bras étreignirent la taille de son conseiller et il frotta sa joue contre sa tunique avant de demander de sa voix la plus câline :


Tu veux que je le tue ? Gaby-chou... C'est quoi cette histoire... Tu préfère un humain à moi ? Moi qui suis revenu pour toi... Pour être ta petite chose rien qu'à toi... Ta gentille poupée... Moi qui suis là seulement pour ton plaisir... Pour que tous puisse te voir, si grand et noble avec ton petit Prince soumis...

La voix était enjôleuse, câline, caressante, d'une douceur sans égale. Poupée maitrisait ses charmes à la perfection et il offrit à Gabriel son plus ravissant air soumis. Cependant, il lâcha la taille de Gabriel pour toiser l'Humain qui se redressait tant bien que mal. Beau gosse... Visiblement beau parleur... Un rien de machiavélisme et il lança tout de go :

Moi je veux une tisane... Hey, beau brun, tu me la fait ? Soit mignon, laisse Gaby-chou se détendre !

Puis, se tournant vers le Vampire, Poupée lui prit le bras et ronronna dans un battement de ses cils recourbés :

Tu devrais te reposer Amour... Le jour n'est pas loin... Laisse-nous donc pour ce soir, tu y verras plus clair demain. Nous, on va boire sagement une tisane et toi, tu vas te reposer... Je peux te masser si tu veux ?

Le ton était résolument caressant et un rien condescendant. Mais Poupée avait envie de faire connaissance avec cet Humain drogueur de son bourreau chéri. Et plus si affinités, évidemment...

En attendant, au moins Gabriel serait tranquille... Et Poupée comptait bien jouer avec Lux, puisque Gabriel semblait si peu disposé à profiter de lui. Peut-être était-il devenu impuissant ? Oh... Ca, ce ne serait pas drôle du tout... Il aurait certainement envie de tuer le Conseiller. Mais en attendant, Gabriel ferait mieux de suivre son conseil où il allait se retrouver avec une ête comme une pastèque et ce ne serait même pas de la faute aux pouvoirs du Prince Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Von der Hodrigue
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Age du personnage : : quelques millènaires
Votre avis sur la race Rivale : : Les humains? Des gardes manger, rien de plus!
Seme ou Uke ou Ambi : : Seme à deux milliards de pour cent!
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Lun 22 Oct - 10:52

Gabriel ne comptait pas se faire dépasser par les évènements. Non, alors il traîna les deux sangsues dans son salon sans aucune douceur et les jeta sur le canapé. Il se mit devant eux, froidement et énonça les règles… Mais si Gabriel avait cru qu tout serait accepté sans broncher vu le charmant programme qu’il promettait à Lux et Poupée il s’était lourdement trompé… Lux ne comprenait apparemment pas vraiment la raison de la haine du vampire envers lui et il fallait bien le dire, ça commençait sérieusement à agacer Gabriel, déjà très énervé….

« Sottise, une tisane ne saurait calmer mes pulsions meurtrières envers toi. »

Le ton était glacial et si les yeux de Gabriel avaient été des couteaux Lux serait déjà mort éventré ! Mais le vampire se retint de lui sauter à la gorge pour le secouer comme un prunier et lui faire cracher ce qu’il lui avait fait ce fameux jour où le vampire avait perdu la dernière parcelle de pureté de son corps…. Oui, Lux avait osé le prendre, il l’avait immobilisé et l’avait prit et depuis ce jour là c’était comme si le vampire ne pouvait boire que son sang. Les autres, il ne les supportait plus en bouche et cela le rendait malade…. Mais Lux… Il ne pouvait simplement pas le tuer comme si l’humain avait usé d’une quelconque magie sur lui…

« Ne joue pas avec moi Lux…. Tu risques de le regretter amèrement ! »

D’ailleurs Lux fit l’erreur de trop. Gabriel connaissait le coté possessif et jaloux de Poupée qui bondit sur ses pieds alors que l’humain passait ses bras autour de sa taille en lui faisant du chantage et en plus il menaçait de se suicider… Le vampire allait réagir mais Poupée fut plus rapide et envoya Lux visiter le sol du salon assez fortement. Et si Gabriel, qui détestait ce genre de marques d’affections, se pensait tranquille, se fut autour de poupée de venir contre lui en ronronnant…. Et en plus demandait des explications….

« Ca ne te regarde pas… C’est mon calice, rien de plus. »

Le ton était étrangement détaché et Gabriel posa son regard sur le vase brisé. Il se saisit du menton de Poupée et le regarda dans les yeux froidement. Là par contre, il ne voulait pas que tout son Manoir explose.

« Arrête de faire exploser les objets…. Sinon à chaque objet brisé ça sera un jour sans me voir ! C’est bien comprit… »

De nouveau le ton était glacial et en colère. Et en plus de cela, le vampire commençait à sentir son être s’agiter en lui… Le soleil allait se lever bientôt mais hors de questions de laisser ces deux choses ensembles boire un thé en plus ! Il allait réellement finir par faire une crise et envoyer tout le monde à la cave pour satisfaire ses envies sadiques et meurtrières. Il avait d’ailleurs de grandes idées pour calmer l’humain et le vampire et cela radoucit légèrement son humeur…

« Je vais aller me coucher…. Mais avant cela…. »

Gabriel fronça les sourcils et la servante sourde entra dans la pièce. Gabriel lui fit un signe de tête et elle prit le bras de Lux pour le mener dans la pièce et fermer la porte à clefs. Quand au conseiller, il posa sa main sur l’épaule de Poupée qu’il serra fortement un instant et l’entraîner avec lui à l’étage. Gabriel entra dans sa chambre et délaissa Poupée sur le seuil. Gabriel quitta son kimono et retira son boxer pour tout laisser dans un coin et se glisser dans les draps. Il ne s’occupa pas de Poupée jusqu’à cet instant.

« Et bien, tu attends le déluge ? Déshabilles toi et viens ici. »

L’ordre tomba clair et net. Le vampire reste assis contre ses oreillers pour regarder Poupée quitter ENFIN ses fanfreluches que détestait Gabriel… Une fois nu, le vampire pu enfin apprécier le nouveau corps de Poupée… Hum, au moins il n’était pas moche…. Gabriel tapota la place à coté de lui et attendit que Poupée vienne, se calment peu à peu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hotel-guerray.lolforum.net
Lux Liang
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 28
Age du personnage : : 24 ans, maintenant ^^
Votre avis sur la race Rivale : : J'en aime deux, les autres ne comptent plus...
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi, plus on a de choix plus on rit ^^
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Lun 22 Oct - 23:17

[Hééé, on va pas trop vite dans les actions, siouplaît, sinon on sait plus comment réagir ;p]

---

Alors que Lux élaborait les intonations de sa voix afin de calmer Gabriel, y ajoutant un enlacement de réconciliation, une voix cristalline et hystérique intervint, le faisant sursauter. Avant qu'il n'aie pu réaliser qui, quoi, comment, pourquoi, il se retrouva envoyé à terre. Assis contre le carrelage, il avisa la jeune fille ayant pris sa place contre le torse de Gabriel, tandis qu'un vase explosait dans un craquellement raffiné, digne d'un objet de grand prix. Le jeune humain se releva péniblement. Ses membres encore engourdis par les événements précédents supportaient mal un autre traitement violent. Il fronça les sourcils en regardant la jeune fille piailler quelque chose au vampire, puis roucouler en sa propre direction.

Madame voulait une tisane ? Elle pouvait bien rêver ! Et dire que Lux l'avait prise pour quelqu'un d'équilibré ! Étaient-ils tous fous, dans ce manoir ? Apparement, cela ressemblait à une épidémie de fanatiques, maîtres comme serviteurs.
Lux tenta de déchiffrer les aigus de Poupée, mais en vain. Il ne comprenait toujours pas d'où elle venait, mais il devinait qu'elle avait Gabriel pour objectif certain. Le jeune humain voulut esquisser un sourire, mais ne réussit pas. Bizarrement, la situation ne l'amusait pas, cette fois-ci.

Il se contenta de demeurer silencieux, se grattant la nuque en écoutant le verdict du maître des lieux. Des menaces, toujours des menaces... Le jeune humain eut bien envie de rappeler charitablement au vampire ses soupirs de plaisir, quand il l'avait pris. Si cela lui faisait autant honte, Lux s'en servirait à coup sûr. Il ne fallait jamais négliger une arme à portée de main.

Il haussa les sourcils de surprise aux dires de Gabriel. Depuis quand était-il défini comme son calice ? Il n'appréciait pas cette appellation, elle évoquait... oui, l'état d'objet, la soumission, le fait de d'être à disposition de ce goûlu buveur de sang. Lux refusait de constituer le calice de quelqu'un. Il était libre ! Mais il n'eut pas le temps de le faire remarquer, car déjà Gabriel faisait signe à la servante muette de s'occuper de son cas. Eberlué par tant de rapidité, le jeune humain se laissa ramener dans la chambre. Il haussa les épaules tandis que le cliquetis des clés se faisant entendre de l'autre côté de la porte.

Lux se dirigea vers le lit pour s'y laisser tomber sur le dos, les bras en croix. Il poussa un profond soupir. Pourquoi s'était-il laissé enfermer à nouveau, lui qui détestait cela ? Le regard froid de Gabriel avait-il été si insupportable ? Mais il y était habitué, à ces vampires imbus d'eux-mêmes qui croient que le reste du monde ne possède aucune âme, aucune volonté ! Les choses ne changeraient pas, car ce monde leur appartenait...

Le jeune humain secoua la tête. Que signifiaient ces doutes qui l'envahissaient ? Jusqu'ici il avait vécu comme bon lui semblait, pas question de modifier son attitude ! Et puis la race humaine possédait son défenseur : Arcadian III ! Enfin, d'après les rumeurs, Gabriel ferait ombrage à son pouvoir... Lux n'en savait pas beaucoup à ce sujet, mais il s'inquiétait désormais de l'avenir, chose rare pour un nonchalent comme lui.

Il ferma les yeux, considérant sa situation. Il ne pouvait plus faire pression sur Gabriel à propos d'un pacte, car celui-ci était rempli. Il ne pouvait plus s'enfuir du manoir pour retourner à son ancienne vie, car on le maintenait prisonnier. Il ne pouvait plus enlacer Gabriel, car ce dernier le haïssait.

Que savait-il au sujet de la haine, d'abord, ce vampire ? Avait-on blessé ou tué des personnes lui étant chères ? Avait-il subi la torture, l'abandon, la misère, la faim, la soif, la maladie..? Comment osait-il mépriser un humain qui sait se battre, qui sait affronter le pire ? Il n'en avait pas le droit. Non, c'était insoutenable, à présent, de se sentir détesté pour le simple fait qu'il était... humain.

Lux posa ses main sur ses yeux. Il en avait assez de cette impression passive, contemplative de son destin. Ne possédant pas l'éternité, il ne supportait pas l'attente. Il désirait profiter de sa vie humaine, aussi misérable qu'elle puisse paraître aux yeux d'autrui. Sa fierté résidait dans l'acte de décider.

Comment décider, alors que l'on est entravé ? Comment se révolter contre cette solitude imposée, comment faire disparaître ce tiraillement au coeur, là, croissant, si sournois, si étrange..? D'où venait-il, d'ailleurs, ce goût d'amertume ? Du dos tourné de Gabriel qui s'éloignait avec quelqu'un d'autre..? Sans doute... NON ! Pourquoi cela ? N'importe quoi ! Il faut être vraiment désoeuvré pour penser des choses pareilles...

Si, ce dos qui s'éloigne de lui, dans sa mémoire, fait mal. L'humidité perle sous les paupières de Lux. Un ricanement désemparé s'échappe de ses lèvres. Que lui arrive-t-il ? Il ne se comprend plus lui-même...

Pardon, maman... Tu m'avais fait promettre de me méfier... Tu m'avais fait jurer ne jamais me laisser prendre le coeur, à défaut du corps... Le corps, on en vit, on en meurt, mais le coeur... ça contient notre âme, notre seule preuve de valeur une fois arrivés au Paradis... C'est ce que tu m'avais toujours répété... Pardon, maman, je crois bien avoir perdu... Mon coeur n'est pas assez léger, il ne pourra jamais te rejoindre, si cela continue comme cela... oui, il ne faut pas que cela continue... Il faut que cela s'arrête !"

Il se lève soudainement pour se diriger vers la salle de bain. Dans un enchaînement de gestes machinaux, il ouvre un palcard, fouille dans les tiroirs, saisit un rasoir bien aiguisé qui luit sous les lampes blanches. Il bloque le trou d'évacuation de la baignoire, tourne le robinet d'eau chaude. En attendant, il s'assoit sur le rebord, tournant et retournant l'objet acéré entre ses mains moites. L'eau rugit contre les parois, le niveau monte rapidement.

Lorsque la moitié est remplie, le jeune humain ôte la tunique de ses épaules et la laisse tomber sur le carrelage froid. Il se glisse dans l'eau, frémit sous la chaleur, posa sa tête en arrière contre le rebord. Il porte le rasoir devant ses yeux et le fixe longuement. Si simple, de décider. Personne ne l'en empêchera.

Il tend un poignet, tandis que de l'autre main il en approche l'objet. La lame s'enfonce dans la chair en traçant un liseret rouge sur la peau pâle. Lux appuie davantage et lâche un gémissement de douleur. Le sang couleur grenat gicle sur les bors de la baignoire, se mêle dans l'eau chaude.

Un moyen de te rejoindre... Un moyen de fuir ce qui me trouble ici... Un moyen de décider, avant tout !

Des gouttes salées dégoulinent sur ses lèvres, dans sa bouche ouverte par la souffrance. Autour de lui, des vapeurs chaudes et douces émanent de l'eau rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-eldorado.forumpro.fr/
Poupée
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du "Smart"
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 30
Age du personnage : : Quelques jours. En réalité il existe depuis deux mille ans.
Votre avis sur la race Rivale : : Ils sont sans intéret. Sauf ceux capable de violer Gaby-chou ^^
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi. Totalement. Il aime trop le sexe pour se priver de plaisirs.
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Mar 23 Oct - 0:30

Cette fois-ci, l'ordre de Gabriel ne fit pas discuté. Alors que Lux se retrouvait enfermé à nouveau, Poupée ne se fit pas prié pour trottiner à côté de son maître vénéré, ravi de voir Gabriel revenu à des plus douces attentions à son égard. Gabriel avait prononcé les mots magiques : "avec lui". Pour Poupée, c'était tout ce qu'il voulait.

Alors il redécouvrit avec ses propres yeux la chambre de son Conseiller, ronronnant doucement en un roulement de gorge finalement reposant, léger et atténué pour préserver la tête du Vampire blond.
Vampire qui se déshabilla d'ailleurs sous ses yeux et ce pervers de Prince Noir n'en perdit pas une miette, savourant ce que dévoilait chaque barrière de tissu qui tombait avec un délice sans bornes.

Et, tout à sa contemplation extatique, Poupée en oublia de faire de même. Comptez sur Gabriel pour lui rappeler son devoir d'ailleurs...
Soudain docile dès qu'il était question de se mettre à nu, le petit Vampire fit glisser sensuellement les manches de son petit haut, s'en débarrassant d'un mouvement félin. Il tendit ses bras dans son dos pour tirer sur le lacet qui serrait sa courte jupe qui glissa à son tour, le laissant en petite culote et en cuissarde sans que cela semble le gêner le moins du monde. Ôtant les hautes chaussures de cuir, puis le petit dessous qui dévoila un corps indubitablement masculin quoi que très androgyne.

Et puis, ronronnant toujours tout bas comme un petit roucoulement câlin, Poupée se glissa dans le grand lit de Gabriel, s'approchant du Conseiller et se lovant gentiment contre lui, aussi soumis et sympathique qu'un petit chaton.

Gabriel semblait d'humeur plus clémente et Poupée jugea stratégique de ne pas l'ennuyer et il se contenta de se coller à lui, ses petites jambes tendues n'atteignant même pas les mollets de Gabriel. Défaisant les deux rubans qui retenaient ses cheveux longs, Poupée laissa cascader sa tignasse d'encre de chine avant de soupirer doucement, se haussant pour poser une bise sur les lèvres de Gabriel, se faisant câlin et silencieux.

Il était bien comme ça, sous les draps et il agita ses orteils pour les dégourdir, posant sa joue sur le torse nu de son maître adoré.


Bonne nuit Gabriel...

Que c'était agréable, cette peau froide contre la sienne tout aussi glacée... Cette peau de Vampire, les battements de ce cœur d'immortel...

Il était bien, vraiment. Il était soulagé d'avoir enfin put sortir de cette affreuse cuve verte. Le monde extérieur était tellement bien maintenant qu'il pouvait l'explorer...

Etrangement, Poupée n'était pas surexcitée. Il venait de naître il n'y avait pas quarante-huit heures et même s'il n'en avait pas l'ai, il était fatigué. D'ailleurs, il bailla, dévoilant ses petits crocs acérés qui ne percerait que des peaux immortelles.

Somnolant déjà, Poupée sentit pourtant des ondes inhabituelles lui parvenir. Une vague angoisse le saisit. Qu'est ce que c'était... ?
Il fronça les sourcils, troublé de cette sensation, de et échos léger. De l'eau qui coulait...

Et puis un flash soudain.

L'humain. Le sang. Le rasoir. L'eau.

Aussitôt, Poupée se redressa à demi, chuchotant d'une voix plus grave que celle dont il usait habituellement.


Du sang a coulé. Du sang est versé. L'humain se meurt...

Et, sur ces paroles d'une gravité solennelle, Poupée sortit du lit, chipant le kimono de Gabriel pour s'y draper même s'il était deux fois plus grand que lui.
Et il disparut dans un petit bruit avant de réapparaître au pied de la baignoire où gisait Lux.

Oh... S'il avait bien comprit, son Gabriel ne pouvait plus que boire le sang de cet inférieur. Bien. Donc il ne devait pas mourir. Re bien. Donc, il devait cicatriser sa plaie... Encore bien.

Une fois cette petite mise au point intérieure faite, Poupée s'avança vers Lux, qui ne semblait pas encore avoir perdu totalement connaissance. Doucement, il s'approcha du poignet tailladé. Ses ongles long et manucuré passèrent sur le sien. Et il se trancha habilement une veine, le sang Vampirique gouttant doucement sur la plaie que Lux avait ouverte et qu'il refermait maintenant. Le sang de Vampire était plein de vertus. Notamment celle de cicatriser la moindre plaie, du troue béant à la griffure.

Les chairs humaines se refermèrent alors que les siennes cicatrisaient déjà et Poupée se pencha au dessus de l'eau pour tapoter les joues de Lux. Il ne semblait pas avoir perdu beaucoup de sang, il était arrivé vite.


Hey... Hey... Réveilles-toi ! Vous les Humains vous êtes vraiment bêtes... Pourquoi se suicider ? Ca ne sert à rien. On ne change pas les choses lorsqu'on est mort.

Le ton étrangement sérieux était presque plus déroutant que le babillage agaçant de Poupée. Mais après tout, il avait tout de même deux mille ans de non existence... Et on pense à beaucoup de choses lorsqu'on est enfermé dan un corps qui n'est pas le sien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Von der Hodrigue
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Age du personnage : : quelques millènaires
Votre avis sur la race Rivale : : Les humains? Des gardes manger, rien de plus!
Seme ou Uke ou Ambi : : Seme à deux milliards de pour cent!
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Mar 23 Oct - 8:06

[Désoléééééééé, n’hésite pas à me MP Lux si c’est moi qui vait trop vite !!]



Gabriel n’avait pas envie de s’amuser, il n’avait pas envie de subir les babillages incessant de Lux et Poupée ça serait au dessus de ses forces aujourd’hui. Il ne pouvait pas… Et d’ailleurs le jour pointait déjà le bout de son nez… Poupée avait raison, qu’il aille se coucher mais pas seul. Il ne ferait pas le plaisir à Lux et Poupée de rester ensemble. Il ne voulait pas risquer de les voir devenir sympathique entre eux. Jamais, il voulait qu’ils s’entretuent, pas qu’ils s’aiment !! Alors d’un geste il appela la servante muette qui ramena Lux dans sa chambre et verrouilla la porte sans lui laisser le temps de faire quoi que ce soit… Gabriel quand à lui prit fermement l’épaule de Poupée pour le diriger jusque dans sa chambre et se déshabiller. Nu il se glissa dans les draps de soie et appela Poupée.

Bientôt les fanfreluches disparurent pour révéler un corps assez jolie, étrangement masculin pour une Poupée si fine et féminine. Une fois la petite culotte enlevée, Poupée se glissa dans le lit et défit ses cheveux, ronronnant doucement. Gabriel le laissa se blottir contre lui ne faisant rien et fermant simplement les yeux tentant de se reposer et de se calmer… Il était mauvais de se coucher avec un mal de crâne, il risquait de se réveiller de mauvais poil….

Mais alors que le sommeil commençait à le calmer une drôle de sensation l’envahit. Il se sentait mal et une forte odeur de sang imprégna ses narines. Il grogna et se retourna dans son lit… Mais rien à faire. Il soupira et se redressa soudainement en entendant les paroles de poupée qui venait de se lever d’enfiler son kimono et de disparaître… Gabriel fronça les sourcils et enfila un peignoir pour descendre rapidement. Il fit carrément exploser la porte de la chambre de l’humain et y entra à grands pas. La servante alla rapidement fermer rideaux et volets pour protéger le maître du soleil. Gabriel arriva dans la sale de bain et ne pu que gronder de colère. Du sang un rasoir et Lux pâle comme la mort allongé dans la baignoire, giflé doucement par Poupée.


« Que signifie tout cela ?! Lux as-tu besoin que l’on t’attache à une chaise pour te tenir tranquille ? Tu cherches les ennuis ! »

Le ton était glacial et coupant et pourtant quand Gabriel prit le corps de l’humain ce fut calmement et sans brusquerie. Il fit passer Poupée devant lui et le fit remonter dans sa chambre. Il devait se coucher avant de devenir faible. Il ordonna à une servante d’apporter une potion régénérante et posa Lux sur le canapé de sa chambre. Il fit venir une couverture pour lui mettre sur le corps et lui faire avaler la potion sans aucune douceur cette fois-ci.

« Le jour est déjà là. Dors, nous en discuterons ce soir. »

Le ton était sans appel. Gabriel ne se sentait pas si bien que cela, véritable noctambule, il fit tomber son peignoir et retourna dans les draps froids de son lit. Il se coucha souplement et ferma les yeux. Il se fichait de ce que pouvait faire Poupée pour le moment. Il se fichait qu’il veille ou vienne se coucher avec lui. Qu’importe ! Il était très égoïste ce coup-ci, du Gabriel tout craché !

Le vampire grogna légèrement et s’endormit enfin, peu habitué à veiller si longtemps. Il s’endormit comme une masse, son corps se relâcha lentement, son visage s’adoucit et ainsi, dans le sommeil profond de l’immortel on aurait vraiment pu croire à un ange un ange blond magnifique, pâle et presque brillant… Un ange qui peut sauver la vie un ange aimant… Tout le contraire de ce que Gabriel était la nuit, cruel et sans pitié égoïste et possessif… Il était ainsi avec tout le monde et toute chose, avec Poupée et Lux mais aussi avec le pouvoir qu’il commençait à exercer sur l’île… Oui, il serait le plus puissant mais pour cela il avait besoin de son Calice et de Poupée, son jouet de l’ombre….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hotel-guerray.lolforum.net
Lux Liang
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 28
Age du personnage : : 24 ans, maintenant ^^
Votre avis sur la race Rivale : : J'en aime deux, les autres ne comptent plus...
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi, plus on a de choix plus on rit ^^
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Mer 24 Oct - 1:48

Les plaies béantes de Lux le tiraillaient. Un léger voile couvrit sa vision. Sa tête lui tournait alors qu'il percevait l'odeur de sang qui affluait dans le bain. Soudain saisi d'un instinct de survie, il tenta de se redresser pour s'arracher de cette cuve sanglante, ce cercueil improvisé dans lequel il sentait son énergie se vider progressivement. L'eau devenait vivante, aspirant ses veines tailladées comme pourrait le faire la bouche avide d'un vampire. Le jeune humain gémit en fixant ses avant-bras d'un air horrifié.

Il ne s'échapperait donc jamais de cette malsaine impression de constituer une proie !

C'est alors qu'à travers le flou, il distingua la silhouette ondulante de Poupée. En s'approchant, elle envoya vers lui une effluve qu'il connaissait bien...

L'odeur de Gabriel...

Lux tressaillit lorsqu'il sentit le liquide glacé perler sur ses blessures. Que lui faisait-on..? Il avait lu dans un vieux livre que les vampires transformaient des humains en vampires en mélangeant leur sang au leur...
L'humain secoua vigoureusement la tête. Il ignorait si tout cela constituait de simples légendes ou si les choses se passaient réellement ainsi. Il refusait qu'on lui impose cette vie ! Mais la douleur lui bloquant les membres, il ne put se débattre et regarda avec stupeur sa chair se refermer et toute trace de coupure disparaître.

Il scruta les veines intactes de Poupée et admira la capacité de ces êtres à pouvoir se regénérer ainsi, comme des arbres. Décidément, ils étaient bien fascinants...

Les paroles graves de Poupée résonnèrent dans son esprit alors que sa main froide lui tapotait les joues pour le faire revenir à lui. Son parfum évoquait, à la manière de celui de Gabriel, une fleur, mais celle-ci plus fraîche, gonflée de pollen. Un effet poudré, sans doute un peu lourd, mais suave.
Lux avait toujours été entraîné par sa mère a manier les plantes, les poisons, donc à s'attacher à leurs odeurs. Les vampires... des plantes, des poisons, à manipuler avec dextérité.

Tandis que Lux s'éveillait lentement entre les doigts de Poupée, Gabriel entra dans la pièce en l'apostrophant comme cela allait de soi. Le jeune humain fronça légèrement les sourcils.

-"Si vous m'attachez... sachez bien que... si j'ai envie de mourir... je trouverai un moyen, même en me coupant la langue avec les dents !"

Il se sentait si faible, d'avoir raté cet acte de décision qu'était son suicide ! Il ne recherchait pas vraiment la mort, il voulait juste... prouver quelque chose. Volonté ou autre, cela n'avait pas d'importance.

Mais Gabriel, malgré ses grommellements, se pencha pour passer un bras sous ses genoux, l'autre dans son dos, et le souleva comme une plume. Lux se laissa faire, posant son front contre le torse du vampire. Nu et taché par l'eau rouge, il fut emmené jusque dans la chambre sombre de Gabriel, où il fut déposé doucement sur le canapé. Le vampire le couvrit et apporta une décoction qui sentait bizarre ; il détourna la tête mais on lui saisit fermement le menton pour l'obliger à tout boire. Le jeune humain ne résista plus à cette poigne autoritaire qui pour l'instant lui voulait du bien.

Lorsqu'il entendit la phrase de Gabriel et qu'il le vit retourner se coucher, Lux s'allongea et ferma les yeux. Un léger sourire flotta sur ses lèvres à la pensée qu'il ressemblait à un adolescent en pleine crise qui veut attirer l'attention de ses parents. Drôle de trio : le "père", un tyran glacial aux allures angéliques ; la "mère" : une créature troublante hystérique et lunatique ; l'"enfant" : un prostitué défenseur de la pureté de l'esprit. Jusqu'où iraient-ils ainsi..?

Le jeune humain soupira et s'abandonna au sommeil, humant calmement les odeurs glacées et fleuries de la chambre obscure où il se sentait moins seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-eldorado.forumpro.fr/
Poupée
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du "Smart"
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 30
Age du personnage : : Quelques jours. En réalité il existe depuis deux mille ans.
Votre avis sur la race Rivale : : Ils sont sans intéret. Sauf ceux capable de violer Gaby-chou ^^
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi. Totalement. Il aime trop le sexe pour se priver de plaisirs.
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Mer 24 Oct - 12:26

Que Lux se rassure, il ne deviendrait pas un Vampire avec quelques simples gouttes de sang qui refermait seulement ses chairs. S'il attrapait un jour l'un des deux vampires et ouvrait une plaie sur leur corps pour en lécher le sang, peut-être deviendrait il légèrement semblable à eux, bien que ça ne serait pas une métamorphose complète encore. S'il en buvait plus, peut-être et encore... C'était une alchimie bien complexe, que de devenir un être de la nuit. Il fallait être au seuil de la mort pour pouvoir renaître.

Mais pour l'heure, ca n'était pas le sujet. Lux avait commis une folie et Poupée regarda ce Vampire qu'il considérait comme son maître venir récupérer son calice affaiblit dans ce bain sanglant où il avait envie d'aller se tremper aussi. Pas pour se suicider, évidemment, juste pour se baigner dans l'eau teintée de ce sang chéri qu'il adorait.
Même si ce n'était que le sang d'un simple Humain.

Ses yeux d'or luirent un instant comme ceux des chats dans la pénombre et il emboîta le pas à Gabriel, revenant vers la chambre sans se téléporter. Il était fatigué même si son attitude n'en laissait rien deviner. Il était encore nouveau né, un petit être qui avait respiré pour la première fois deux jours avant. Mais il trottina, pieds nus sur le dallage, ses cheveux long flottant autours de lui comme le kimono trop grand qui était drapé autours de son petit corps nu.

Il était jaloux, au fond. De cet Humain inconnu qui était devenu à Gabriel et que le Vampire tenait avec un semblant de douceur. Lui, le Conseiller l'avait oublié. Il avait oublié son jouet... Celui qui s'était réveillé pour lui, qui avait répondu à sa voix...

Tout à coup, son père lui manqua atrocement. Son cher père qui l'avait fait naître dans l'esprit brisé de son double... Il aurait aimé le voir, il en était sûr. Et il se sentit seul tout à coup. Avant, il était toujours en compagnie, avec l'esprit du Prince. Arcadian et lui cohabitaient depuis deux mille ans. Et la solitude de leur personnalité respective les taraudait dans un même élan.

Mais Arcadian avait son compagnon idiot. Lui, qu'avait-il ?

Ce constat désempara un peu le Vampire éprouvette alors qu'il regardait Gabriel faire boire à Lux de quoi le soigner. Silencieux, il lui jeta un regard de reproche. Mais il ne fit que soupirer alors que l'insensible Gabriel s'endormait sans autre forme de procès.


.: Que suis-je finalement sur cette ile ? Ils ne savent même pas que je suis leur Prince légitime. Celui que papa aurait voulu voir sur le trône au lieu de mon double... Que l'existence est fade lorsqu'on est seul. :.

Il n'avait plus sommeil. Alors, après un moment resté immobile dans le silence de la chambre, bercé par la respiration des deux êtres qui y dormaient, Poupée sortit d'un pas souple et silencieux de la pièce. Il laissa son instinct le diriger dans le manoir jusqu'à arriver dans une bibliothèque. Les serviteurs fermaient chaque fenêtre à l'arrivée du jour. C'était la règle lorsqu'on était dans une maison de Vampire.
Les baies vitrées étaient fermées de lourds rideaux. A l'exception d'un seul endroit où un tout petit rayon de soleil dansait sur le parquet comme la dernière tâche de lumière dans l'obscurité.

Curieux, Poupée s'approcha de cette luminosité, de ce soleil qu'il n'avait jamais connu, puisqu'il n'avait jamais vécu.

Il tourna autours un moment, fasciné, oubliant ses peines secrètes alors qu'il admirait ce fragment de jour laissé là par erreur. Ses doigts se tendirent, lentement, comme pour saisir ce rayon.

Il se rétracta à quelques centimètres. Mais reprit son approche, comme s'il avait s'agit d'un animal face à lui.

Finalement, la main de poupée fut passée à travers le soleil, une tâche lumineuse dansant dans sa paume d'une blancheur telle qu'elle reflétait la lumière au lieu de l'absorber.

Un petit cri surpris lui échappa. Ca picotait. Mais, ce qu'il ignorait, c'était que le soleil ne pourrait pas lui faire beaucoup de mal à part l'affaiblir un peu. Il n'avait jamais été Humain. Il n'était qu'un tas de cellules. Même pas mortes. Un tas de cellules en multiplication, retenues entre elles par du sang de Vampire. Mais son corps n'était pas un cadavre revenu à la vie. Le soleil ne le brûla pas. Il joua et chauffa sa paume parcourues de picotements.

Poupée avait un corps de mortel, sans le savoir. Et du sang d'immortel. Il était pour ses semblables... Une abomination.

Longtemps, le Vampire joua avec le soleil sur sa main, apprivoisant la lumière, s'amusant avec, oubliant sa solitude avec ce rayon lumineux comme ami. Il voudrait le revoir. Retrouver cette lumière qui jouait avec lui. Apprivoiser le soleil.

Poupée restât tout le jour dans la grande bibliothèque, en compagnie de ce rayon. Il finit par s'assoupir, glissant sur le sol sombre, ses cheveux éparpillé sur les dalles comme une nappe sombre, le kimono léger découvrant une partie de sa peau crémeuse. Près de son visage, le soleil commençait à disparaître lentement.
Pour laisser place à la nuit.

L'amante des Vampires...


Dernière édition par le Mer 24 Oct - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Von der Hodrigue
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Age du personnage : : quelques millènaires
Votre avis sur la race Rivale : : Les humains? Des gardes manger, rien de plus!
Seme ou Uke ou Ambi : : Seme à deux milliards de pour cent!
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Mer 24 Oct - 13:57

Gabriel avait cru être tranquille au moins pour dormir mais il semblait que maintenant c’était trop demandé… Il soupira lourdement et finit par se lever en enfilant un simple peignoir et rejoignant Poupée qui avait arrêté les blessures et le sang de couler. Gabriel s’adressa à Lux de sa façon froide et sans cœur. Pourtant quand il le prit dans ses bras ce fut avec une certaine douceur et sans le traîner dans toute la maison. Il le posa sur le canapé de sa chambre et le couvrit avant de le forcer à boire une potion qui allait éviter qu’il lui claque dans les mains durant la nuit. Une fois fait et s’en vraiment s’occuper de Poupée Gabriel alla se coucher pour s’endormir de suite et enfin ressembler à un ange… Un petit ange…

Enfin, la journée passa rapidement et quand Gabriel s’éveilla enfin la nuit venait de tomber depuis quelques heures. Il grogna légèrement et se leva. Poupée n’était pas là et Lux continuait de dormir. Le vampire alla prendre une bonne douche froide et enfila un pantalon de cuir et une chemise noir. Il passa une brosse dans ses cheveux blonds et sortit de sa chambre. Il ordonna qu’on s’occupe de Lux, qu’on le nourrisse et le fasse se laver et s’habiller et qu’on lui cherche Poupée…

Pendant que ses domestiques s’occupaient de leur tâche, le Conseiller se rendit dans son bureau et alluma l’ordinateur qui devenait poussiéreux à force de ne pas servir. Le vampire récupéra quelques messages et en envoya et signa enfin quelques papiers quand on l’informa qu’on avait trouvé l’autre vampire mais qu’on n’osait pas le réveiller… Gabriel arqua un sourcil et laissa la paperasse pour aller voir dans la bibliothèque, Poupée allongé sur le sol endormit. Le kimono trop grand était ouvert sur la peau pâle et ses cheveux noirs flottaient autour de son visage. Le vampire ouvrit les rideaux brusquement et se posa dans un grand fauteuil au milieu de la pièce pour regarder Poupée….

Il le regarda quelques minutes et pensa que finalement peut-être que le double d’Arcadian pourrait lui être utile… Oui, il lui permettrait de s’imposer un peu plus au pouvoir et de terrifier ses opposants. Il ferait aussi en sorte de terroriser Arcadian et son amant… Ainsi plus rien ne pourrait s’opposer à son pouvoir légitime… et Poupée serait son jouet toujours à ses cotés, son objet qu’il pourrait utiliser à sa guise… et Lux ? Lux resterait son Calice, il l’entretiendrait et peut-être en ferait un objet de décoration de sa maison ou du Palais… Il ne savait pas encore mais une chose était sur, il ne le laisserait plus partir maintenant…

Un sourire en coin se logea sur le visage du vampire, un sourire mauvais et froid qui ne présager rien de bon… Gabriel avait perdu sa mauvaise humeur. Si la colère n’allait rien résoudre, il ferait tout pour tourner la situation à son avantage… Et puis ce soir, il avait envie de voir de quoi Poupée était capable et commença lentement… Sans se déplacer et sans bouger, Gabriel fit glisser le kimono le long du corps de Poupée et laissa son pouvoir souffler sur le corps pâle et endormit, le frôlant, le caressant mais rien de plus… Il alla lisser les cheveux noir, tirant un peu dessus avant de revenir vers Gabriel qui eut tout à loisir de regarder le corps de Poupée, envoyant une brève image à Lux de ce corps nu et alanguis sur le sol.


« Réveil toi Poupée… J’ai envie de jouer. »

Le ton était froid et sans appel. Oui, Gabriel voulait jouer, il voulait s’amuser avec Poupée et peut-être y mêler Lux… Cet idiot qu’il ne pourrait utiliser comme nourriture ce soir… Quelle idée de s’ouvrir les veines et de gâcher un sang si précieux…. Une chose était sur, pour ce coup le vampire le trouvait encore plus stupide que d’habitude… Enfin, tans pis, il trouverait un moyen de le sucer quand même…. De lui pomper ce liquide précieux….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hotel-guerray.lolforum.net
Lux Liang
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 28
Age du personnage : : 24 ans, maintenant ^^
Votre avis sur la race Rivale : : J'en aime deux, les autres ne comptent plus...
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi, plus on a de choix plus on rit ^^
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Mer 24 Oct - 21:18

La décoction que lui avait fait boire Gabriel apaisa le corps de Lux en l'emplissant d'une douce énergie. Toute sensation devenait cotonneuse, toute pensée s'effaçait pour laisser place au sommeil réparateur. Il dormit longuement, sans songe obscur, sans angoisse, sans souvenir douloureux ressurgissant.
Son assoupissement fut comme un bloc. Il ne remarqua pas l'absence de Poupée, puis celle de Gabriel. Leurs odeurs envahissaient dans la chambre, puissantes, tenaces. Il se sentait recouvert par elles, l'impression d'être protégé entre les pattes d'un animal féroce endormi.

Puis soudain, un flash le traversa ; une image brève mais intense de réalité : un blanc corps masculin à demi-dénudé sur le sol, les boucles noires s'emmêlant autour de lui, formant une auréole d'obscurité. Lux haussa légèrement les sourcils de surprise, tout en gardant les yeux clos même s'il se trouvait à présent éveillé. Qui était ce jeune homme si androgyne ? Il ressemblait à...

Le jeune humain se redressa brusquement, les yeux écarquillés. Cette personne..! Quel était donc son lien à Gabriel ? D'où venait-il ? Les questions affluaient, étrangement d'autant plus qu'il venait de découvrir que la nature masculine de Poupée. Face aux femmes, Lux avait appris à se montrer cajôleur, respectueux, galant, parfois dominant quand elles exigeaient qu'il maîtrise une situation. Il s'apercevait à présent que la situation avait changé. Mais en quoi exactement ? Il ne savait le définir. Vraiment étrange, tout ça...

Comment cette image lui était-elle parvenue ? Ah bien sûr, Gabriel... Pourquoi la lui envoyer ? Encore une menace ? Lux ne comprenait pas où il désirait en venir.

En balayant la pièce du regard, il constata qu'il était entièrement seul. Il fit la moue et s'appuya au bras du canapé pour se mettre debout, laissant tomber la couverture au sol. Un grimaçement anima ses traits. Bien que ses plaies aient disparu, il en ressentait encore l'infime tiraillement, lui rappelant son acte précédent. Il gratta sa nuque découverte, arrangea les mèches brunes de devant plus longues que derrière.
Qu'était-il censé faire, maintenant ?

Sa nudité le faisait frissonner à cause de l'humidité nocturne. Il se dirigea vers une armoire et y fouilla sans aucune gêne pour dénicher une tunique en cuir, s'arrêtant au niveau de ses cuisses et dont les manches allaient jusqu'à ses poignets. Lux avait toujours apprécié cette drôle de matière d'un noir luisant, crissante au moindre mouvement. Il enroula ensuite ses épaules dans un long manteau à plumes de corbeau qui le chatouillaient. Le jeune humain était très friand des sens, en particulier l'odorat et le toucher. Pour lui, chacun méritait que l'on s'y attarde, que l'on en profite.

Il sortit de la chambre après avoir jeté un oeil dans le couloir pour vérifier que personne n'avait été posté pour le garder prisonnier. Il ne savait pas vraiment où mener ses pas, curieux de découvrir d'autres endroits de cet immense manoir qu'il n'avait pas totalement visité.

---

[Commencez, le temps que j'arrive, un humain c'est un escargot ;p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-eldorado.forumpro.fr/
Poupée
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du "Smart"
Vampire ~ Ennemi Public Numéro Un ~ Jouet Sexuel de Gabriel ~ Propriétaire du
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 30
Age du personnage : : Quelques jours. En réalité il existe depuis deux mille ans.
Votre avis sur la race Rivale : : Ils sont sans intéret. Sauf ceux capable de violer Gaby-chou ^^
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi. Totalement. Il aime trop le sexe pour se priver de plaisirs.
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Mer 24 Oct - 23:24

Poupée s'était finalement endormie après avoir joué avec le soleil. Il avait la vague impression, diffuse et pourtant limpide, qu'il ne devait pas parler de son amitié avec le rayon de lumière. Les autres Vampires sauraient alors qu'il avait un corps de mortel. Et ils tenteraient certainement de recréer des êtres aussi Parfaits que lui.

Cette idée l'horrifiait autant qu'elle le paniquait. S'il n'était plus unique, Gabriel n'aurait plus de raison de le garder à ses côtés. Car ce n'était pas l'amour qui unissait le Conseiller à lui. C'était simplement l'intérêt.
Et puis... Les autres Vampires ne comprendraient pas qu'il puisse aimer un peu le soleil, cette lumière qui pouvait d'une caresse les brûler atrocement et briser le maléfice qui les animait alors qu'ils n'étaient que des cadavres.

Plongé dans un sommeil sans rêves, le Vampire gisait sur le sol de la bibliothèque, simplement drapé de ce vêtement qui portait encore l'odeur de son maître, de Gabriel. Gabriel qui l'avait oublié...

Poupée ne dut guère dormir plus de deux heures ainsi. Malgré l'inconfort du dallage, il ne se réveilla pas.
Il n'entendit pas Gabriel entrer dans la pièce, ni les rideaux être tirés pour dévoiler sa chétive silhouette à la lune pâle qui éclairait faiblement la scène.
Il remua légèrement dans son sommeil, se retrouvant sur le dos, un soupir passant ses lèvres en bouton.

Ce fut la lente descente du tissu sur sa peau nue qui le ramena à la réalité. Ses doigts tressaillirent, preuve qu'il était un peu plus conscient. Il n'ouvrit pas tout de suite les yeux, encore épuisé par sa nuit si courte et il resta alanguis sur le sol, le corps offert au regard de Gabriel et aux caresses de la lune.

Les ondes passaient sur son épiderme sensible, éveillant ses sens et Poupée se cambra légèrement sur le sol dans un long soupir de plaisir naissant. Il pouvait sentir ce pouvoir le caresser, soufflant des alizés sur ce corps parfait et abandonné.
Un souffle qui ressemblait à un gémissement passa ses lèvres lorsque ses cheveux furent lissés par une main invisible et tiraillés comme pour le réveiller.

Et puis cette voix si froide...

Poupée était cette fois bien réveillé, frissonnant, offert. Ses yeux d'or s'ouvrirent, brillant dans la pénombre comme ceux des chats. Un ronronnement monta dans sa gorge et il roula sur le côté, se mettant à quatre pattes, creusant son dos alors qu'il se levait dans une ondulation. Ses cheveux couvraient ses fesses alors qu'il avançait sensuellement jusqu'à son bourreau.

Gabriel était beau, comme un ange cruel. Un an qu'il revoyait son image et se languissait de lui alors que son corps était créé.

Un an qu'il attendait...

Sans pudeur, Poupée marcha droit sur Gabriel, grimpant sur ses genoux alors qu'il passait une langue gourmande sur ses lèvres sensuelles. Ses petits bras fins se nouèrent autours du cou du Vampire, il battit de ses longs cils recourbés alors qu'il lançait d'une voix flutée et câline :


Bonsoir, Gabriel...

Penchant sa jolie tête, le petit Vampire déposa un baiser léger sur les lèvres du Conseiller, tressaillant légèrement alors que son ventre se contractait agréablement sous la sensation. Gabriel ne pouvait pas le savoir mais c'était sa première fois avec ce corps. Et c'était à lui qu'il offrait cette virginité charnelle.
Assit à califourchon sur les cuisses du Vampire, la création glissa ses doigts dans les cheveux de Gabriel, savourant leur texture alors qu'il lâchait dans un souffle électrisé :


Que veux-tu que je fasse ? Je suis tout à toi, Gabriel. Tu sais bien que je peux tout faire...

La nudité du Vampire dévoilait d'ailleurs un début flagrant d'érection. Il était excité. Il avait envie de Gabriel. Envie de sentir ses mains sur lui, son membre imposant dans son intimité plus qu'étroite. Il voulait jouer, lui aussi, sans savoir que l'Humain projetait de les rejoindre.

Cela ne le dérangerait pas, plus on est de fous, plus on rit...

Alors, dans une ondulation sensuelle, Poupée colla son bassin étroit à celui de son maître, léchant ces lèvres dont il avait tant rêvé, ses mains délicates froissant le tissu de la chemise de Gabriel, caressant son torse par dessus ses vêtements.

Il avait vraiment envie de s'amuser, ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Von der Hodrigue
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
Vampire ~ Elite ~ Prince Par Interim... XD
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 29
Age du personnage : : quelques millènaires
Votre avis sur la race Rivale : : Les humains? Des gardes manger, rien de plus!
Seme ou Uke ou Ambi : : Seme à deux milliards de pour cent!
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Jeu 25 Oct - 0:04

Gabriel avait rejoins Poupée dans la bibliothèque, ouvrant les rideaux pour offrit le corps pâle du vampire à la lune brillante. Il alla ensuite s’asseoir dans le fauteuil qui trônait au milieu de la pièce et décida de reprendre les reines de tout ça. Oui, il allait se servir de Poupée et de Lux, il en ferait les instruments de son pouvoir, il allait tout faire pour les faire devenir de simples objets et des marionnettes sous ses doigts… Cela lui donna une envie de jeux sadiques et Poupée sous ses yeux était une invitation plus que tentante…

Le Conseiller laissa son pouvoir faire glisser le kimono sur le corps et laissa un souffle presque chaud caresser le corps ainsi alanguis, souriant encore plus sous les gémissements que poussait déjà le vampire. Mais ça ne suffisait pas et Gabriel envoya cette image mentale à Lux qui du se sentir bien étonné… Mais tans mieux, curieux comme il était Gabriel prédisait qu’il allait bientôt finir par les rejoindre…

Mais pour le moment son regard se reporta sur Poupée, Poupée qui marcha un instant à quatre pattes avant de se lever souplement, félinement. Malgré ce petit corps il était beau et attirant, très attirant même… Gabriel avait très envie de le déflorer, de faire connaître à cette chair le plaisir de la luxure, du sexe et du désir… Oui, il allait le faire hurler de plaisir et ça ne serait que mieux quand Lux viendrait… Ho oui…


« Bonsoir Poupée…. »

Poupée s’assit sur ses genoux et vint l’embrasser doucement, se collant contre lui, glissant ses mains dans ses cheveux alors que Gabriel passait ses doigts sur les hanches, de façon aérienne et presque douce pour le moment. Il voulait jouer, il voulait voir de quoi Poupée était capable dans ce corps là, comment il le manié et comment il pouvait jouer avec….

« Montre moi de quoi ton corps est capable… Montre moi la petite merveille que tu es…. Vas y…. C’est un ordre…. »

Et le ton était sans appel… Poupée rapprocha leur deux corps et vint lécher ses lèvres. Gabriel posa sa main possessive sur la mâchoire et la serra de plus en plus pour venir dominer le baiser, griffant le dos de son jouet et attirant un peu plus Lux à eux… Il allait pousser la porte sous peu… Oui et il viendrait, c’était sur….

« Lux va venir… Il est en route… J’ai envie de m’amuser Poupée… Je vais te prendre et te faire hurler et tu prendras Lux et tu le feras hurler… J’ai envie de ça ce soir… »

C’était un charmant programme quand même… Il lécha les lèvres de Poupée et continua de glisser ses mains sur lui, le laissant prendre le reste des initiatives, se délectant de la bosse qu’il s’entait contre lui… Poupée était en train de l’exciter… La soirée commençait bien… très bien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hotel-guerray.lolforum.net
Lux Liang
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
Humain ~ Marqué de Gabriel et de Poupée ~ Prostitué à la retraite
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 28
Age du personnage : : 24 ans, maintenant ^^
Votre avis sur la race Rivale : : J'en aime deux, les autres ne comptent plus...
Seme ou Uke ou Ambi : : Ambi, plus on a de choix plus on rit ^^
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   Jeu 25 Oct - 0:27

Lux marchait dans les couloirs, avisant son ombre élancée projetée sur le mur et tordue par les tremblements des torches suspendues au plafond. Il n'entendait que le léger raclement de ses pieds nus sur les dalles glacées. Au bout d'un moment, il s'arrêta, avisant autour de lui, hésitant à retourner en arrière, car il devait l'avouer : il était perdu. Ne possédant pas le flair des vampires ou des animaux, il ne savait où se diriger. L'ombre le faisait frissonner, et les flammes étaient disposées trop haut pour qu'il puisse les atteindre et se réchauffer un peu.

Il continua son lent trajet, poussant parfois des portes pour voir ce qu'elles dissimulaient. Le manoir entier paraissait endormi, mais Lux était certain que le maître des lieux veillait quelque part...

Et il sentait quelque chose le pousser vers l'avant, une sorte de force attractive invisible et tenace. L'air semblait étrangement tiédir ses lèvres rondes et charnues, comme un baiser fantomatique mais plein d'intensité. Il frissonna encore, cette fois de ce contraste chaud/froid qu'il subissait.

Bientôt, une large porte en bois massif et sombre se dessina devant lui. Le jeune humain stoppa devant, les yeux levés vers le rai de lumière rousse qui se glissait à travers l'entrebâillement. Lux ressentit alors une pressante envie de l'ouvrir totalement. Une puissance sournoise guidait sa main, qu'il appuya doucement sur la porte. Son esprit luttait en même temps, lui permettant de ne pas s'engouffrer dans la pièce comme l'y poussait son instinct manipulé. Il n'entrouvrit davantage la porte que pour découper un angle de vue à la taille de son visage, rien de plus. Et il regarda. Et il vit.

Gabriel assis dans un grand fauteuil, ses cheveux ondulés épars sur ses épaules dissimulées par l'épaisseur duveteuse du kimono. Son regard froid fixait Poupée, à califourchon sur ses genoux, entièrement nu. Leurs lèvres se touchaient. Leurs langues s'entrelaçaient. La main griffue de Gabriel maintenant le menton du petit vampire, et ce dernier ondulant sur lui de façon lubrique.

Lux ne put détacher son attention de cette scène surprenante et fascinante à la fois. Ses yeux noirs en amande ne cillèrent pas. Il regardait, bouche bée, ces deux corps mêlés sous les grimaces des flammes. Il se sentit comme au cinéma, face à une paroi transparente et impalpable, infranchissable, à être bloqué en position de voyeur, et se sentir passif à l'extrême.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-eldorado.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jamais deux sans trois XP   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jamais deux sans trois XP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jamais deux sans trois... Choose your colors
» Jamais deux sans trois... •• Edward
» billy&april ~ jamais deux sans trois dit-on... je crains le pire.
» .:: Jamais Deux sans Trois, hein! ::. {Pv Mirai-chan!}
» (07) R. Cybéline Blackheart - Jamais deux sans trois ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Street :: { _Bloody Street :: Les Alentours Naturels_ } :: Les Manoirs :: Manoir de Gabriel Von der Hodrigue-
Sauter vers: